Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Le Destructeur
Créateur Ultime
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 02/02/2017
MessageSujet: Contexte Ven 3 Fév - 23:00

Le Contexte:


/!\ À Lire /!\






“Allons les enfants, c’est l’heure de reprendre les cours. Allez vous asseoir à vos places et ouvrez grandes vos petites et grandes oreilles - si vous en avez - car aujourd’hui…. Nous allons étudier l’histoire: la nôtre et un peu celle de l’espèce humaine. Surtout ce qu'il s'est produit entre 2025 et notre époque, l'année 2342.”

Le professeur s’éloigna, prenant une petite baguette en bois pour désigner les schémas, alors que l’écran tactile, qui prenait toute la surface du mur, afficha le sujet en gros titre avant de laisser apparaître le dessin d’un homme et d’une femme.

“Autrefois, l’être humain, comme énormément de créatures, était séparé en deux genres: Les femelles et les mâles. Dotés d'intelligence, ils surent s’adapter aux situations, apprenant des nouvelles choses à chaque siècle, survivant aux catastrophes, autant naturelles que celles qu’ils provoquaient eux-même en inventant et en se reproduisant. Bien que la gestation et l’apprentissage d’un enfant est plus long que celui de la plupart des animaux, la technologie qu’ils inventaient en parallèle leurs donnait une protection de plus contre quasiment tout et n’importe quoi. Ils défièrent même la mort en créant la médecine, les soins, les médicaments… En oubliant parfois qu’ils restaient mortels et que rien ne peut feinter la Mort…"

L’écran ne resta pas figé, montrant l’évolution des hommes en suivant les propos du professeur qui ne lâchait pas de ses yeux de félin les élèves de sa classe, les oreilles aux aguets, prêt à disputer le moindre cancre qui viendrait ruiner son cours. Finalement, ce fut l’image d’un virus en 3D qui prit place, supplantant les images des hommes et de leur fierté quant à leur technologie.

“Malheureusement pour eux, la contre-attaque de celle-ci fut brutale et cruelle. Un virus dont on ignore toujours la souche décima en à peine un an 75% de la population féminine, cette maladie ayant besoin d'œstrogène et de progestérone, donc des hormones féminines, pour se multiplier. Les rares survivantes étaient soit maintenues à l’écart, soit immunisées et donc exploitées par la médecine pour tenter de trouver un remède. Comme les bêtes et les plantes “femelles” semblaient ne pas en subir les conséquences, les scientifiques tentèrent de fusionner les gènes et ainsi sauver leur espèce. C’est ainsi que les premiers d’entre nous furent mis au monde: Mi-humain, née d’une véritable mère humaine et mi-animal ou végétal, les gènes de ceux-ci ayant été ajoutés à même l’ovule après avoir été modifiés. Les premiers hybrides sur Terre étaient donc apparus.”

Le professeur s’éloigna dans les rangs avant de taper de sa baguette sur la table de l’un des élèves pour récupérer son attention avant de poursuivre.

“Les hybrides femelles n’étaient pourtant pas immunisées et mouraient comme leur mère humaine. Si les humains continuèrent à nous créer cependant, ce fut plus pour se servir de nous comme des animaux de compagnie ou comme des bêtes de travail. D’ailleurs, les premiers d’entre-nous, comme eux, n’avaient qu’un sexe: femelle ou mâle. Un problème quand on savait que les femelles continuaient de mourir trop vite. Les humains commençaient alors à se faire à l’idée, enfermant les femmes dans des endroits clos et protégés où, finalement elles perdirent tous leurs droits, ne servant qu'à produire des ovules pour la reproduction humaine en labo. Cet endroit est d’ailleurs toujours gardé secret et sert toujours pour nous produire des petits hommes. Contrairement à eux, nous avons de nous-même évolué grâce à nos gènes modifiés qui comportaient une parcelle de l’ADN des huîtres plates, des mollusques qui changent de sexe avec la maturité. Ainsi si nos jeunes mâles étaient incapable d'enfanter, les plus vieux eux finirent par développer une sorte de poche quasiment identique à l’utérus mais accessible par l’anus. Autant vous dire que les premiers accouchements furent des plus douloureux, les humains ne comprenant que tard la chose… Et étant très radins la plupart du temps pour payer une césarienne à leurs esclaves hybrides.”

Un enfant leva sa main aux doigts palmés, interrogeant alors son professeur avec des yeux remplis de curiosité:

“Mais Monsieur! Ce ne sont pas les humains les esclaves?”

Le Professeur émit un sourire avant d’affirmer d’un signe de tête.

“En effet, c’est actuellement le cas et ceci depuis plus d'un siècle et demi. Nous sommes plus forts, plus nombreux, plus intelligents… Pourquoi donc obéir à une espèce faible et incapable de se reproduire? Nous nous sommes donc révoltés, nous avons pris le pouvoir et nous les avons fait s'agenouiller devant nous. Nous sommes devenus les maîtres de ce monde qu’ils ont tellement dégradé. Car sachez qu’autrefois, il n’y avait pas que les murs, le béton, la tôle et le fer, mais aussi des espaces verts, des rivières fluides et un ciel parfaitement bleu. Ce monde apocalyptique, c’est de leur faute à eux que nous le possédons… Une telle espèce ne mérite pas mieux que la place qu'on veut bien lui offrir.”

La sonnerie de la récréation interrompit finalement le cours.

“Oh et surtout n'oubliez pas à propos des humains! Certains sont en liberté et méfiez vous d'eux. Ils souhaitent prendre le pouvoir et faire de vous des animaux... donc si vous en croisez un, prévenez le plus vite possible un adulte! Vous êtes les élus, le sang pure de notre monde, vous les enfants de la ville haute..."

Le professeur toisa ses élèves avant de soupirer...

"Bien, sortez donc vous dégourdir les extrémités. Nous verrons les lois de la ville à la prochaine heure.”








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesterresdebryule.forumactif.com

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Premiers pas :: Contexte-