Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Dim 7 Mai - 22:57








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel




Encore une demande de Stain... Quand est-ce que j'aurais enfin remboursé ma dette? Jouer les prostituées n'est vraiment pas mon truc, même si je suis la débauche incarnée, j'aime le faire pour mon bon plaisirs et non pour servir les desseins d'un Hybride aussi monstrueux que lui. Mais bon, cette mission sera assez simple à remplir, son subordonné en question vient régulièrement à la bibliothèque où j'étudie, j'ai déjà donc pu l'observer de loin à plusieurs reprise et j'ai déjà repéré à quelle table il s'assoit pour lire. J'espère juste qu'il se mettra à côté de moi cette fois-ci, car il ne m'a pas semblé très sociable. Et puis j'avais également remarqué le genre de lecture qu'il lisait... et je savais plus ou moins quelle livre il allait lire. Comment pouvais-je savoir tout cela? Très simple, je n'avais eu qu'a faire les yeux doux à l'hybride qui s'occupe des archives et je savais exactement quel livre il lisait... Je connaissais aussi ses horaires et quand il fréquentait ce lieu. Je pouvais évidement me tromper, ce n'étais d'ailleurs pas la première fois que j'essayais de l'attirer à moi.

Mais aujourd'hui j'avais tout prévu. J'avais pris une bonne dizaine de livre qui pouvaient l'intéressé et j'avais bien évidemment informé la personne qui tenait la bibliothèque ce jour là pour qu'il l'envoie vers moi s'il cherchait un livre, que je le possède ou non... J'avais du jouer de mes charmes, chose qui n'était pas vraiment compliquée... notre société est bien plus basé sur le physique que ce que l'on crois et puis, personne ne pouvait se douter que je n'étais qu'une sale hybride impure au milieu de ces livres. Et rare étaient les petits gens qui pouvaient étudier dans ces lieux. J'y étais arrivé grâce à mon talent et grâce à l'argent et au pouvoir de Stain... Il était une sorte d'oncle, un cousin éloigné de l'un de mes pères décédés. Mais bon... je lisais tranquillement tout en observant la porte de la bibliothèque, attendant qu'il fasse son entrée. J'étais bien coiffé et bien habillé... seul mes tatouages montraient que je n'étais pas un "bon garçon" comme on aime en voir ici. Mes nombreux piercings n'aidaient pas non plus. Mais j'étais un artiste et j'avais mon propre style... et ce dernier éveillait régulièrement la curiosité d'autrui.



©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Lun 8 Mai - 0:46


Réglé comme une horloge, Joshua se présenta à la bibliothèque universitaire le vendredi soir, peu après l’heure du repas. Toutes les semaines, il s’y rendait. Parfois pour une visite rapide, déposant un livre au comptoir ou en empruntant un autre qu’il avait réservé à l’avance, d’autres fois pour un séjour plus long de quelques heures. S’il ne sortait pas vraiment de chez lui, la bibliothèque était une exception à la règle. Il s’y sentait bien, étrangement à l’aise, et si son horaire le lui aurait permis, il aurait pu écouler une journée entière en dévorant tous les bouquins qui lui passaient sous la main. Ceux qui l’intéressaient du moins. Parce que l’art visuel et la littérature romanesque, ce n’était pas sa tasse de thé et il aurait tôt fait de s’endormir. Non, plutôt il préférait de loin les livres sur l’art de la guerre, l’histoire et même la géographie. Quelques manuels de sociologie ou de physiologie se glissaient de temps à autre dans ses lectures, mais il s’en tenait principalement à son « domaine de prédilection ». Celui qui pouvait lui servir dans son travail et dans un autre plan de sa vie plus personnel.

Tout particulièrement, aujourd’hui, Joshua souhaitait se référer à un manuel sur certains stratagèmes employés par le passé. Il voulait vérifier quelques données qu’il avait en tête concernant des tactiques qu’il pensait peaufiner durant la fin de semaine. Seulement, après plusieurs recherches dans les allées, il dut se rendre à l’évidence ; son livre n’était pas dans les étagères, même si les fiches sur l’ordinateur indiquaient « présent ».  Il vérifia une unième fois avant de demander au commis si le manuscrit n’était pas en réserve et celui-ci lui appris qu’une personne l’avait apporté avec elle à l’une des tables accolées aux fenêtres – sa table pour être plus précis, parce qu’il avait bien une table assignée à lui. Officieusement du moins. Il s’y assoyait toujours et son poil s’hérissa en constatant qu’on avait pris sa place, son côté un brin territorialiste le titillant. Il remercia toutefois le commis, puis se dirigea vers l’inconnu pas si étranger en réalité.

Cet homme lui était familier. Pas qu’ils avaient un jour discuté ensemble, sauf que le corbeau l’avait aperçu à plusieurs reprises et disons que ce jeune homme marquait la mémoire. Difficile d’oublier les tatouages et les piercings qui sortaient du lot. Ce n’était pas monnaie courante dans le coin. Enfin, n’importe qui pouvait être un rat de bibliothèque, là n’était pas la question.

- Puis-je m’asseoir ? s’enquit Joshua d’une voix douce, bien qu’un peu froide, tout en tapotant le dossier de la chaise convoitée. Et puis-je aussi vous emprunter ce livre si vous ne le lisez pas ? rajouta-t-il d’un ton poli comme distant, désignant de sa main libre le manuel.

Dégage, p’tit con.

Malgré son sourire avenant, il appréciait peu qu’on lui dérobe sa place favorite ; il y avait un tas d’autres tables disponibles. Pourquoi ce mioche avait-il décidé de s’installer à celle-ci ? Aujourd’hui qui plus est. Les jours précédents, il n’y était pas. Et maintenant qu’il y était, Joshua devrait faire avec. Le corbeau s’en doutait. Bienséance voulait qu’on ne défenestre pas le premier venu simplement parce qu’il avait pris notre chaise préférée, même si l’envie nous taraudait les tripes. Surtout qu’au troisième étage, quand les ailes nous faisaient défaut, la chute ne se ferait pas sans heurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Mer 10 Mai - 0:47








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel



Je vis enfin ma proie pointer le bout de son bec! Je l'observais discrètement du coin de l’œil, espérant que cette fois-ci il vienne s'asseoir à la table. Je le vis partir dans les allées de la bibliothèque, cherchant un livre. Je priais pour qu'il fasse partie de ceux que j'avais réquisitionnés. Je souriais doucement en le voyant pour finir se renseigner et quand je le vis s'approcher. Je repris un air sérieux, lisant le manuel géographique que je lisais... ceci me sera utile pour dessiner, ça ne me servait pas à rien de le lire. Je relevais la tête, un air de surprise sur le visage quand il s'adressa à moi. J'écoutais sa requête et lui offris un sourire amusé. Je voulais le déstabiliser et l'intriguer. Il devait s'intéresser à moi, c'était primordial à mes yeux. J'allais le séduire en douceur, restant naturelle... Je posais mon coude droit sur la table afin de déposer ma joue dans ma paume, soutenant ainsi partiellement ma tête qui était penchée sur le côté. Je pris un regard doux et un sourire malicieux et ma voit se fit enjôleuse.

-"Bonjour..."

Et un petit rappel de politesse, discret et un brin provocateur.

-"Et si je répondais non à votre requête? Que feriez vous? "

Je posais sur lui mon magnifique regard d'acier aux reflets rosés. Je continuais de sourire avec innocence, laissant s'échapper un léger parfum enivrant de mes ports. Puis je me mordis délicatement la lèvre inférieur, sans trop exagérer dans mes gestes non plus. Je devais rester naturel.




©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Mer 10 Mai - 2:15


Le bonjour lui avait échappé ; pas que c’était une règle de courtoisie absolument nécessaire, quoiqu’un « excusez-moi » n’aurait pas été de trop. Enfin, Joshua n’avait pas la tête à être poli et l’envie de défénestrer l’homme monta même d’un cran. Ce petit sourire amusé ; s’il pouvait lui faire ravaler… peut-être que son humeur ne dégringolerait pas. Parce qu’il fallait admettre qu’avoir sa place dérobée et le livre – celui dont il avait rêvé de parcourir les pages toute la sainte journée – entre les mains de ce p’tit con avait tendance à l’irriter. Malgré que, comme toujours, il se fit violence et n’en laissa rien paraître, lui retournant son sourire avec élégance.

- Je réserverai donc le livre et dès que vous aurez terminé votre lecture, j’entamerai la mienne, répondit-il sans se laisser démonter.

Discrètement, sa main se crispa sur le dossier de la chaise, tandis que ses yeux grisâtres, aux reflets aussi orageux que calmes, se plongèrent dans son ceux de son vis-à-vis. Ce sourire innocent, qu’il ne croyait pas un seul instant innocent, pas avec la dégaine que cet homme avait, lui donna de l’urticaire. Oh certes, le Lieutenant-Colonel ne pouvait pas nier le charme qui se dégageait du jeune impertinent (à ses yeux, il était impertinent), sauf qu’il n’avait pas la tête à y prêter attention. Mine de rien, il le voulait son foutu bouquin. Maintenant, et pas demain. Seulement, ça, il ne le dira pas à voix haute, comme il ne dirait pas que cette odeur qui flottait dans l’air, probablement le parfum du jeune, titillait son odorat. Elle attisait l’étrange envie de nicher son nez dans son cou pour mieux la sentir. Ce qui avait le don de l’énerver.

- Mais puisqu’il s’agit d’un si, j’imagine qu’un oui n’est pas omis d’office ? fit-il remarquer, ses doigts délaissant toutefois la chaise et prenant un pas de recul, prêt à tourner les talons.

Joshua n’insisterait pas davantage. Oui, il voulait lire ce livre, terriblement même, cependant, ce ne serait pas au prix de son ego. Ce léger mordillement de lèvre ne lui disait rien qui vaille, le faisant tiquer imperceptiblement. Il n’aimait pas qu’on joue avec lui et c’était l’impression que ce jeune lui donnait. Il était de les vieux de la veille qui ne juraient que par l’instinct et surtout, la méfiance. Il avait tendance à saupoudrer le tout d’un peu de raison et de logique, parce qu’il ne pouvait pas se fier qu’à ses premières impressions. Sauf que là, il était un peu trop irrité pour s’attarder davantage. S’il ne pouvait avoir son livre, ça ne servait à rien de rester dans les parages.

Va jouer ailleurs, sale gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Lun 15 Mai - 18:32








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel



Je ris doucement à sa réaction, l'observant à présent avec douceur. Mon rire n'était pas moqueur, loin de là. Il était clair et bienveillant. J'étendis ma jambe sous la table pour faire reculer la chaise qu'il convoitait et lui fit signe de la main de prendre place.

"-Je ne vous pensais pas si irritable, pardonnez moi, donc bien sur que c'est un oui."

Je n'avais pas ma langue dans ma poche et j'avais l'impression de l'avoir vexé, ce qui n'était pas vraiment bon pour moi et pour les petits secrets que je souhaitais lui dérober. Je posais doucement le livre que je lisais sur la table, gardant en mémoire le numéros de la page et je pris la pile de livre, la poussant légèrement de son côté de la table.

-"Je n'ai pas vraiment l'habitude que l'on me demande la permission, j'avoue, ici les étudiants ne sont pas vraiment tous bien éduqué."

Je le fixais, mon sourire restant peint sur mes lèvres. Je me passais une main dans les cheveux, comme pour les remettre en place, même si je savais que j'étais parfaitement coiffé, comme à mon habitude.

-"Est-ce que j'ose vous demander votre nom?

Je continuais de l'observer avec intensité, une pointe de curiosité illuminant mon regard, comme si je ne savais pas qui il était. Malgré mon envie de le piéger, il ne m'avait pas l'air si mauvais comme hybride. Même s'il faisait partie de l'armée et qu'il me semblait assez ronchon, il était loin de ressembler à Stain. Mais est-ce que je pouvais avoir de la pitié pour qui que ce soit? Non, je devais tout faire pour le piéger et pouvoir rapporter à Stain ce que son subordonnée pourrait me révéler. Je voulais être libre, je voulais rembourser ma dette afin de ne plus faire ce sale travail. Je n'avais pas d'argent... et mes tableaux ne se vendaient pas si bien que ça pour le moment. Mais bon, sacrifier une partie de ma vie afin d'apprendre ma passion n'était pas grand chose à mes yeux, et étudier dans cette université étaient le rêve de beaucoup de jeune de mon âge. J'avais saisis l'opportunité qui s'était présentée devant moi...



©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Ven 19 Mai - 19:14


La chaise grinça sur les lattes de bois, lui arrachant un haussement de sourcil, alors que Joshua jetait un coup d’œil au jeune impertinent, pas si impertinent que ça au bout du compte. Il s’était rapidement repris, aussi poli que n’importe quel noble de sa connaissance, avec toutefois un brin de taquinerie et de douceur singulières. Un rire clair, presque tendre, presqu’innocent. Presque étant le mot magique ; trop clair, trop bienveillant pour ses oreilles. Joshua ne croyait plus en ça, en cette « gentillesse » incarnée. Un hybride ne pouvait pas l’être, point final. De mauvaise foi ? Oui, toujours. Et de cette mauvaise foi, il n’y faisait pas exception.

Cependant, ce n’était pas pour autant qu’il refuserait la place qui lui était si gentiment concédée. Il s’y installa donc, s’y glissant agilement ; ses ailes frémirent, appréciant peu le dossier de la chaise. C’était l’un de leurs nombreux désagréments. Il ne pouvait s’appuyer sur celles-ci sans qu’elles n’en deviennent douloureuses. Elles étaient robustes, certes, mais elles étaient aussi frêles, l’ossature somme toute poreuse, ce qui rendait leur silhouette à la fois gracile et imposante.

- Merci, se retrouva-t-il à répondre, un sourire de connivence plaqué sur ses lèvres.

Son irritation était-elle si transparente ? Alors qu’il faisait de son mieux pour la cacher. Il devait être plus épuisé qu’il ne le croyait. La journée avait été longue, après tout. Même lui m’était pas exempté de fatigue, quoiqu’il aurait bien aimé.

- À votre tour, si vous voudriez bien pardonnez mon irritation… La journée a été relativement surchargée et épuisante, soupira-t-il tout en étirant le bras.

Dans le tas de livres qu’il poussa vers lui, Joshua prit celui qu’il souhaitait mettre la main dessus – enfin ! – et l’ouvrit à l’index, parcourant des yeux les différentes sections de l’ouvrage.  

- Vraiment ? s’enquit-il sans quitter des yeux le bouquin. Dans mon temps, les autres étudiants avaient un peu plus de respect.

Peut-être parce que tu étais du côté militaire, aussi, lui fit la réflexion sa petite voix intérieure. Il faut dire que c’était un peu plus strict que… Mais il était dans quoi exactement, ce gosse ? En géographie ? se demanda Joshua en se remémorant le livre que son vis-à-vis lisait à son arrivée. Non, sûrement pas, pas avec sa dégaine. Puis, avec tous ces tatouages, ces piercings et cette coupe de cheveux inhabituelle, il pencherait plutôt pour l’art ou le théâtre. Peut-être même la littérature, voire le cinéma.


Le corbeau ne daigna lever ses yeux que lorsque le jeune s’enquit de son nom, son regard intense ayant raison de sa concentration. Qu’est-ce qu’il pouvait être bavard ! S’il pouvait la fermer, il lui en saurait gré ; ils étaient quand même dans une bibliothèque, ce qu’il manqua de lui faire remarquer. Malgré tout, d’un sourire poli et à voix basse pour ne pas déranger les tables voisines, il répondit :

- Joshua Castel. Et le vôtre ?

Enfin. Qu’il ait un nom ou pas, dans ses pensées, l’étudiant resterait « sale gosse », ou toute autre variation se rapprochant de loin ou de proche de ce surnom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Lun 22 Mai - 7:06








Méfie toi des murmures...


Feat. Joshua M. Castel



Il me remercia, mais je sentais bien que je devais grandement l'agacer. Et rien de plus facile à comprendre. J’empiétais sur son territoire sans autorisation et pour de mauvaise raison. Est-ce que j'étais fier de moi d'essayer de piéger cet homme? Non... dans le fond, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Si je devais apprendre que demain il devait finir exécuté, je m'en foutrais complètement. Mais bon, il ne semblait pas si facile que ça à piéger, pour moi c'était réellement un défis et c'est ce qui m'excitait le plus en ce moment. Mais bon, j'avais réussis à entamer la conversation, j'étais déjà soulagé qu'il me parle. Il avait donc passé une mauvaise journée, ceci serait une bonne approche, bien que peut-être trop directe. Si je devais l'utiliser comme excuse pour nous détendre ensemble, je devais réussir à l'amener à me le proposer. Et puis il avait donc étudier ici, ceci me fit doucement sourire, mais un sourire sincère, chaleureux, presque enfantin. Et cette innocence n'avait pas sa place sur mon visage d'adulte. Je n'étais plus innocent depuis longtemps. Je n'étais pas un hybride pure à cause de mes parents et j'avais été sali depuis mon plus jeune âge par ce monde répugnant que j'essayais d'embellir par mon talent et ma peinture.

Je soupirais doucement en entendant son prénom, même ce dernier était assez charmant. Je ne sais pas pourquoi, je me montrais assez naturel avec lui, peut-être parce que je sentais que si je jouais trop un rôle il le capterait rapidement. Il n'était pas haut gradé pour rien. Je détournais le regard, me mordant la lèvre inférieur à nouveau.

-"C'est parce que vous êtes un Hybride pure, contrairement à moi... je viens du Centre-Ville, j'ai obtenu une bourse spéciale pour venir étudier ici et les autres le savent pertinemment. Il ne sont donc pas très chaleureux avec moi, mise à part s'il ont un service à me demander. "

Je ne disais pas ça pour me vanter, car je savais que seuls les jeunes les plus brillants et les plus intelligent pouvaient obtenir une bourse, même avec un petit coup de pouce d'un oncle lointain et ignoble. Je retournais mon regard vers lui, riant doucement.

-"Excusez moi, je me suis laissé distraire par mes pensées. Et je m'appelle Owen... Simple Hybride impure qui vient étudier l'art. Et qui tout comme vous semble avoir besoin de se détendre après une rude journée... Je ne sais pas ce que je donnerais pour un bon verre d'alcool. "

Je parlais le plus naturellement possible, tout en m'étirant, l'observant de manière insistante. Mais bon, ce n'était pas de ma faute s'il était plutôt bien foutu... bon pas autant que moi, mais il était dur d'atteindre mon niveau... Moi narcissique? Totalement...


©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Jeu 15 Juin - 15:18


Saleté de moulin à parole, il voudrait pas se la fermer ? Joshua trouvait qu’il parlait trop. Et la concentration dont il essayait de faire preuve vacillait légèrement. Il ne le regardait pas ; il avait les yeux rivés sur son livre, bien décidé à lire les passages qui l’intéressaient qu’il soit en compagnie d’un autre ou non. Avec le brouhaha du bastion, il avait appris à faire abstraction du bruit environnant. En dépit de ça, quand on s’adressait à lui, il ne pouvait tout bonnement pas ignorer cette personne. Politesse oblige. Ainsi donc, malgré lui, ses oreilles captaient chacun de ses mots et son cerveau les enregistrait, au lieu de se concentrer sur les lignes qu’il parcourait. Sans daigner lever les yeux, il rétorqua simplement, ravi de pouvoir se montrer un peu plus acerbe avec ce jeune du fait de son statut impur – avec ces hybrides de rang dit inférieur au sien, il n’avait pas à être un bon samaritain et il en profita, quoiqu’il mesura tout de même ses paroles :

- Donc, malgré ton sang impur, tu as tout de même eu une bourse ? Tu dois être intelligent, à défaut d’être issu d’une lignée digne de ce nom.

Il ne le plaignit pas, ne commenta pas l’injustice et l’abus de pouvoir des autres élèves, encore moins la discrimination dont l’étudiant était victime. C’était le lot des impures et lui, noble jusqu’au bout de ses ongles, ne devait pas montrer de compassion, Joshua ayant décidé de prendre exemple sur ses parents pour taire n’importe quelle suspicion qui pourrait peut-être voir le jour. Cependant, il n’enfonça pas non plus le couteau dans la plaie, se montrant simplement indifférent à son sort.

Au moins, le rire du gamin était doux à ses oreilles, plus agréable, quoique toujours aussi dérangeant. Et son observation insistante ne valait pas mieux. Il sentait son regard constamment posé sur lui, ce qui avait le don de l’irriter. Est-ce que je ressemble à une bête de foire ?

- Enchanté, Owen, consentit-il toutefois à dire, daignant finalement lui jeter un coup d’œil avant de retourner à sa passionnante lecture. N’y a-t-il pas un pub dans le campus de l’université ? Vous pourriez y aller, vous savez.

Y aller et ne pas revenir, surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Ven 16 Juin - 21:02








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel



Ce n'était vraiment pas une proie facile celui-la... Je ne savais pas du tout comment m'y prendre. D'habitude ils venaient eux même à moi, leur queue parlant à la place de leur cerveau, mais là ce n'était pas le cas, les livres l'intéressaient plus que ma belle gueule. Il me plaisait bien dans le fond, j'avais envie de rire, il ne se montrait pas compatissant pour un sous, un vrai putain de noble, ceux que je détestais le plus en ce monde. Mais bon, il avait raison, j'étais très intelligent, et il devrais s'en méfier, car j'avais fouiller sur son passé, sur lui et je le connaissais pratiquement sur le bout des doigts. Il avait des secrets, ceci était certain pour moi et j'allais utiliser cela contre eux, je ne les connaissais évidement pas. Et sa dernière remarque m'agaçait, il devrait m'inviter à boire ce verre non? Pas m'y envoyer. Je lui pris son livre des mains, lisant ce qu'il lisait et je lui offris un sourire qui ne présentait rien de bon.

-"J'ai oublié de vous dire... je suis également le petit neveu de Stain..."

Je relevais vers lui un regard qui disait qu'il n'avait pas intérêt à me contrarier.

-"Il est mon protecteur et je suis son neveu chéri, bien sur il ne parle pas trop de moi, car un noble qui a un cousin qui se lie à un humain pour avoir un gosse, ce n'est vraiment pas très bien vu. Nous n'avons évidemment pas le même nom de famille... mais si je suis ici, c'est évidement grâce à mon intelligence... et à l'argent de cet oncle... Donc un conseil, cessez de me contrarier et offrez moi un verre."

Je lui sortis mon sourire le plus adorable, j'aimais manipuler les gens. Je lui tendis le lire qu'il lisais un peu plus tôt et lui fis signe d'aller l'emprunter. Je ne lui laissais pas le choix. Tout le monde savait qu'il ne fallait pas se mettre Stain à dos, moi le premier. C'est pour ça que je ne lui ramenais pas quelque chose de croustillant, je le payerais certainement. Oui j'avais peur de lui... et ce mois-ci ne fut pas des plus fructueux niveau secret... Je devais absolument lui ramener quelque chose.




©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Jeu 22 Juin - 22:04


Pour l’agacer, ce jeune y arrivait à merveille. S’il y avait une chose que Joshua détestait, c’était bien ces petits cons qui prenaient avantage de la notoriété d’un de leur proche. Si ce gamin voulait obtenir quelque chose de lui, qu’il l’obtienne par ses propres moyens au lieu d’user le nom d’un autre. Parce que franchement, mettre Stain sur la table réduisait à néant tout estime que le lieutenant-colonel pouvait avoir pour ce gosse. Toute compassion prenait aussi le bord. Toute gentillesse. Et la courtoisie froide devint glaciale. Si Owen lui lança un regard d’avertissement, le sien fit de même, quoique beaucoup plus sombre et animé de lueurs orageuses. Ses yeux viraient au gris, délaissant les quelques teintes bleutées qui les ornaient d’ordinaire.

Bravo. Tu as réussi à attirer mon attention, ducon. Il délaissa son livre – bon gré mal gré, puisque le jeune lui retira des mains – et fixa froidement l’étudiant, des prunelles d’acier se posant sur la silhouette vis-à-vis de lui.

- Et un conseil. Ne joue pas dans la cours des grands quand tu as encore tes dents de lait. Tu risquerais de te mordre les doigts, petit, que le corbeau tonna sèchement une fois le monologue de l’hybride terminé, monologue qui n’avait fait que jeter de l’huile sur le feu.

Lentement, il se redressa, appuyant ses mains sur le pupitre alors que sa chaise raclait le sol, tandis que ses ailes s’ouvrirent de toute leur longueur et s’étirèrent. Elles étaient imposantes et surplombaient Owen. Dans ces moments, la prestance de sa race ressortait. Joshua se pencha vers l’impertinent, approchant son visage du sien, avant de souffler d’une voix près du zéro absolu :

- Vas-y. Plains-toi à ton oncle que j’ai refusé de t’offrir un verre, je n’en vois pas d’inconvénient. Je n’obéirais pas à un jeune insolent simplement parce qu’il ramène le nom de mon patron. Il est mon général, il est une personne d’exception, certes, mais je ne suis pas non plus à sa botte, et je ne serai donc certainement pas à la tienne, mon garçon.

Joshua ne passa pas par quatre chemins, se doutant qu’Owen connaissait son grade. Sa réputation n’était peut-être pas aussi renommée que celle de Stain, mais il n’était pas rare de connaître son nom. Et si ce jeune avait un militaire dans sa famille, d’autant plus le général, il avait la certitude qu’il devait au moins le connaître de nom – quoique Joshua, paranoïaque comme il pouvait l’être, en venait à se demander si Owen ne savait pas déjà à qui il s’adressait avant même que le lieutenant-colonel ne s’assoit à sa table.

Doucement, il reprit son livre, lui offrant un sourire commercial, avant d’ajouter et de tourner les talons :

- Bonne soirée, Owen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Sam 24 Juin - 10:43








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel



Pourquoi... pourquoi... POURQUOI EST-CE QU'IL NE RÉPONDAIT PAS MES CHARMES!

Il ne savait pas ce que je risquais si je ne ramenais rien sur lui. Stain ne se contentera jamais d'un "il vous est entièrement fidèle, il n'y a rien de compromettant à son sujet" et même si j'ai des doutes le concernant, je dois trouver quelque chose. Je baissais les yeux sous son regard, je n'étais pas un combattant... je n'étais qu'un artiste amoureux voulant rejoindre son amant et était prisonnier du pire monstre de toute la ville. Je serrais les deux sous ses paroles, mon expression changeant de tout au tout... j'étais arrogant et maintenant mon visage montrait mon désespoir et ce n'était pas de la comédie. Sterling... à cause de moi, plus jamais nous ne pourrons être ensemble n'est-ce pas? Nous avons convenu que nous nous retrouverions le jour où ma dette sera remboursée et ces jours ne n'arrive à rien.

Je l'entendis et le vis du coin de l'oeil se relever... je ne pu m'empêcher de me dire que ses ailes étaient magnifiques, mais ce n'était pas le moment d'y penser. Je sentais son visage proche du mien, mais je ne réagissais pas, comme un enfant se faisant engueulé, honteux. Joshua serait mon erreur de trop, Stain ne laisserait jamais passer ça... déjà que les dernières fois je n'avais rien pu lui apporter de croustillant. Je sentais mon estomac se serrer. Moi qui suis si fier d'habitude, qu'est-ce qu'il m'arrive en ce moment. Sertling, j'ai besoin de toi... sans toi je suis simplement mort intérieurement. Comment est-ce possible? Pourquoi est-ce que je sens une larme rouler sur ma joue. Je le vois tourner les talons et je murmure d'abord une phrase inaudible avant de la prononcer presque en criant.

-"VOUS NE COMPRENEZ RIEN À LA SITUATION!"

Je le relevais vers lui un regard remplis de rage, ma respiration s'était accélérée et je me levais pour m'approcher de lui. J'avais perdu mon sang froid. Je devais me rattraper. Je me mis face à lui, ne sachant si je devais être sincère ou non. Que devais-je faire? J'étais épuisé par les études et par la pression. Je murmurais alors près de lui.

-"Je cherche simplement des alliés... Stain a beau être comme un oncle, il est la pire des ordures dans ce monde... vous ne comprenez pas... à quel point il me fait chanter pour m'avoir payer des études ici et comme un con j'ai accepté... je cherche juste de l'aide... des gens qui auraient le courage de se rebeller contre lui...

Mensonge ou pas? Non... ceci était vrai, mais je mentais tellement bien qu'il était impossible de savoir si c'était le cas ou non. Je fixais le sol, écœuré. Il était intelligent, il allait certainement prendre ça pour un piège. Je serrais les dents, il me semblait bon malgré ce qu'il venait de me dire, je ne voulais pas balancer ce genre de personne.

-"Un conseil... ne me répondez pas... ignorez simplement ce que je viens de dire... car si la réponse ne plait pas à Stain, vous risquez gros...

Il n'y avait rien de menaçant dans ma remarque. Juste une réalité, c'était comme pour l'informer que quoi qu'il dise, le Général le saurait de ma bouche.




©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua M. Castel
Lieutenant-Colonel
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2017
Emploi : Lieutenant-colonel
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Dim 25 Juin - 23:36


La réaction du jeune le prit légèrement de court et Joshua ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil circulaire à la pièce. On les dévisageait. Il faut dire que des éclats de voix dans une bibliothèque n’étaient jamais appréciés et il s’étonnait qu’on ne les ait pas encore jetés à la porte. Il croisa le regard du bibliothécaire, ce dernier voilé par les reproches. D’un hochement de tête, il s’excusa, lui faisant signe que ce serait bientôt terminé et qu’il allait quitter l’endroit – avec ou sans le jeune. Malgré tout, face à Owen, il resta de marbre, aussi courtois que froid. Que les larmes coulent, de rage ou de désespoir, il n’en avait que faire.

- Dans ce cas, il fallait y penser à deux fois avant de faire un pacte avec le diable, qu’il répliqua froidement, plongeant ses yeux gris dans ceux de son vis-à-vis.

Ses prunelles étaient belles, ensorcelantes s’il osait dire, sauf qu’il n’était pas homme à se laisser piéger par les charmes d’un autre. Il préférait au contraire mener la danse. Il reprit, d’un ton bas afin que l’étudiant soit le seul à l’entendre – c’était presque celui de la confidence :

- Si le général souhaite enquêter sur ma personne, qu’il vienne m’adresser la parole au lieu de m’envoyer son mignon. La tierce personne que tu es n’obtiendra rien de ce qu’il aimerait entendre. Et un autre conseil…

D’une démarche souple et gracieuse, voire même élégante, il se rapprocha du jeune, venant glisser au creux de son oreille dans un souffle chaud :

- Ne crie pas ce genre de choses sur tous les toits. Certaines personnes mal intentionnées en profiteraient. Tu peux répéter ce que tu veux au Général ; s’il me posait franchement les questions, je lui répondrai de la même manière. Avec peut-être un peu plus de politesse, cela va de soi.

Il tourna ensuite les talons, allant emprunter son livre. Visiblement, il ne pourra pas profiter de sa lecture aujourd’hui, ce qui avait le don de l’ennuyer profondément. Enfin. Un nouveau pion venait s’ajouter dans l’échiquier, il serait dommage de ne pas porter un coup. Sans daigner jeter de coup d’œil à l’artiste en herbe, il lui ordonna simplement :

- Ramène tes fesses. On va au pub.

De la pitié ? Peut-être, peut-être pas. Dans tous les cas, ce qui était sûr, c’était qu’il pourrait toujours se servir du jeune, et c’était une donnée à prendre en compte. Parce qu’au bout du compte, Joshua, ce n’était pas un ange, ce n’était pas un homme bon, et si Stain était un salaud de la pire espèce, le lieutenant-colonel restait un bâtard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Connord
Artiste en Herbe
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 25/02/2017
Emploi : Artiste en tout genre
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel) Lun 26 Juin - 16:00








Méfie toi des murmures...


Feat.  Joshua M. Castel



Y penser à deux fois avant de faire un pacte avec le diable, je ris doucement... d'un rire amer. Il avait raison... J'ai été plus que con d'accepter cela avec Stain. J'écoutais la suite de ses paroles, il avait raison, mais je n'avais qu'à dire à mon oncle que j'essayais de manipuler le corbeau à cet instant... et ceci passerait certainement. Et il n'y avait nul doute que le général savait à quel point je le haïssais. A cause de lui j'étais prisonnier, mon corps, ma vie ne m'appartenait plus... à cause de lui... non à cause de moi. J'aurais du persévérer et ne pas user de la facilité. J'aurais du me débrouiller seul pour étudier ici ou apprendre autrement. La liberté me semblait inaccessible alors que les paroles de l'oiseau tournaient en boucle dans ma tête. Oui, je peux répéter ce que je souhaite à Stain, mais est-ce qu'il l'acceptera? J'avais déjà accusé des gens à tord pour sauver ma peau et je n'en étais pas fière. Mais là je ne pourrais pas le faire. Les gens sur qui je devais enquêter cette fois était haut placé et même si je m'étais laissé baiser par quelque uns, aucun ne m'avait révélé quoi que ce soit d'intéressant.

Je relevais brusquement la tête en entendant Josh me dire de le suivre. Il n'était pas si mauvais que ça dans le fond, et je ne savais absolument pas ce qu'il avait en tête. Sans un mot, je le suivis, il avait entre deux emprunter son livre. Je l'avais clairement dérangé aujourd'hui. Sans adresser un seul regard à qui que ce soit, je sortis de la bibliothèque avec lui, me dirigeant vers le pub de l'université. Pendant le trajet, je restais plus ou moins silencieux, murmurant un simple merci au court du trajet, jusqu'à arrivé au bâtiment plus ou moins animé. C'était assez calme à cette heure là. J'entrais, lui tenant la porte et je le laissais s'installer, allant commander à boire. Je me pris une bière et je le laissais choisir. Je m'assis en face de lui, l'observant.

-"Comme je vous l'ai dit... ne me confiez rien. Dans ce que j'ai pu observer, vous n'êtes pas une mauvaise personne et je n'ai réellement pas envie de vous détruire. Je pourrais certes inventer n'importe quoi sur vous. Et si c'est assez croustillant, Stain ne vous posera pas la moindre question et vous fera exécuter pour l'exemple.

Je pouvais vraiment dire n'importe quoi. Je soupirais doucement.

-"J'espère que c'est vous qui payez le verre, vous m'avez vraiment repoussé dans mes retranchements...

J'espérais néanmoins tirer quelque chose de lui. J'avais pu l'approcher et faire qu'il s'ouvre un peu à moi. Peut-être qu'en jouant ainsi, il me révèlera un indice... ou quelque chose qui pourrait me servir. Même si je ne voulais pas le faire, si je ne ramenais rien à Stain, j'allais le payer cher... très cher.




©Codage by Littleelda from Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel)

Revenir en haut Aller en bas

Méfie toi des murmures... (PV Joshua M. Castel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Ville Haute :: Bibliothèque et Écoles-