Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 17 Mai - 18:02

Léonardo Danteli


[Nom ♥] Danteli
[ Prénom ♥ ] Léonardo
[ ÂGE ♥ ] 28 ans

[ Statut Social ♥ ] Riche
[ Profession ♥ ] Peintre
[ Tendance sexuelle ♥ ] Uke

[Groupe ♥] Hybride Noble
[ Rang ♥ ] La Dame à l’hermine
[ Race ♥ ] Hermine

[ Particularité et petit plus ♥ ] Il a une jolie queue d’hermine, ses cheveux sont blancs et aussi doux que la fourrure de l’animal dont il est l’hybride. Il a  la phobie des chats.

PHYSIQUE

Un petit mètre soixante-trois pour cinquante kilogrammes, Léo est un homme à la taille fine, au poids bien proportionné. Il n’a pas un gramme de graisse, tout n’est que muscles, même s’il n’en a pas beaucoup. Il a un tel poids car il oublie souvent de se nourrir, préférant peindre. Il est gracieux et majestueux, tous les yeux se tournent vers la démarche féline de cette hermine.

Son beau visage aux traits fins est encadré de mèches blanches comme la neige, coiffées en bataille, chevelure longue, lui arrivant en dessous des épaules. Ses longs bras fins sont terminés par de jolies mains banches, souvent tâchées de peinture et abîmées. Il a aussi de beaux yeux violets, mis en valeur par son teint immaculé. Il a aussi une jolie queue d’hermine à échelle humaine.

Niveau vestimentaire, il est toujours vêtu de blanc, et, bizarrement, il parvient à épargner à ses habits des tâches de peinture. Il porte donc un pantalon blanc, retenu par une grosse ceinture elle aussi blanche avec une boucle en or. Il porte ensuite une chemise blanche avec par-dessus un veston blanc et bleu aux boutons et avec des fils en or. Par-dessus tout cela, il drape son épaule gauche d’une longue cape blanche, bleue et or avec une épaulette. Il met aussi de grandes bottes grises.


PSYCHIQUE

La douceur de ses traits et de sa chevelure traduit aussi la douceur de son caractère. Léonardo est d’une gentillesse peu commune dans ce monde. Beaucoup, son jumeau le premier, le qualifient de « malade ». Oui, il est malade, malade de ne pas connaitre la colère, de n’en avoir jamais éprouvé, pour personne. Pour Léo, le monde est beau. Il voit la beauté là où beaucoup ne verraient que du négatif. Cela désespère son jumeau. On pourra lui faire n’importe quelle atrocité, il pardonnera toujours et verra encore du bien partout.

Ca oui, Léonardo est exceptionnel. Même s’il désespère son frère, ce dernier lui voue une admiration sans limite. Pourquoi ? Avant tout pour le talent qu’a Léo pour la peinture et le dessin. En deux coups de crayon ou de pinceau, il peut représenter un paysage en face de lui, un portrait, ou quelque chose tout droit sorti de son imagination qui est débordante. Ses deux principaux sujets sont son frère Lorenzo, et son petit ami et compagnon Luciel. D’ailleurs, il a toujours un carnet de croquis sur lui.

Evidemment, le trait de caractère qui va bien avec tout ça, c’est la délicatesse. Léo est quelqu’un de très délicat, très doux, affectueux. Par contre… son plus grand défaut est qu’il est extrêmement naïf, il croit tout et n’importe quoi. Il est vraiment innocent et s’émerveille aussi de tout et n’importe quoi : un papillon qui s’envole, un coquelicot, une porte en bois, vraiment devant tout. Il est aussi très maladroit et très tête en l'air. Il oublie beaucoup de choses, dont se nourrir par moments.

Son plus grand rêve est de réussir à révéler la beauté du monde qui l’entoure à la planète entière, pouvoir faire en sorte, par la douceur et la peinture, que ce monde n’ait plus de conflits, qu’il devienne un véritable Paradis pas seulement pour lui mais pour tout être vivant. C’est un rêve utopique, mais il n’en est pas conscient.

Il sourit toujours, il a ce que l’on appelle la joie de vivre et d’exister. Il croque la vie à pleine dent, il adore la vie. Pour lui, vivre est un véritable cadeau du ciel.

Il adore peindre, c’est sa troisième raison d’exister. Les deux premières étant Luciel, son compagnon, et son frère Lorenzo. Il aime le  monde, il aime apprendre et découvrir de nouvelles choses. Il adore voyager, et c'est ainsi qu'il a appris plusieurs langues, dont le français à Bryule.

A côté de ça, il ne déteste rien. Enfin, on ne sait pas trop ce qu’il n’aime pas plutôt. Il a la phobie des chats, mais ne les déteste pas pour autant.


HISTOIRE


L'œuvre de la nature est bien plus difficile à comprendre que le livre d'un poète – Léonardo Da Vinci


Les hurlements de l’hermine sur le point de mettre bas emplissent le manoir des Danteli. Son époux, lui aussi un hybride hermine, fait les cent pas dans le couloir. Les médecins l’ont mis dehors le temps d’aider son époux à mettre au monde son enfant.

La famille Danteli, de génération en génération, est une famille très ancienne Venicienne d’hybrides hermine purs. Jamais le sang humain ou le sang d’une autre race hybride n’est venu souiller cette famille. Ils sont pour préserver la pureté de leur lignée, mais ils ne font pas dans la consanguinité. Ils ne se marient pas non plus par amour, cela vient avec le temps. Mais en général, les parents cherchent un bon parti, hybride hermine, et organisent un mariage arrangé.

C’est ce qui est arrivé à ces deux futurs parents. Mais eux se fichent de « la pureté de la lignée ». Ils ne veulent pas que leur futur enfant soit aussi victime d’un mariage arrangé. C’est la raison pour laquelle ils le laisseront libre de ses choix.

Finalement, le moment tant attendu par le couple arrive. Mais à leur plus grand étonnement, ce ne sont pas les pleurs de un, mais de deux enfants qui se font entendre. Les deux hermines ont eu de beaux jumeaux en pleine santé.

Comment ne l'ont-ils jamais remarqué ? Simplement parce qu'à chaque examen, l'un des deux enfants cachait l'autre, ce qui faisait que les médecins furent toujours persuadés qu'il n'y avait qu'un seul bébé.


L'expérience prouve que celui qui n'a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu – Léonardo Da Vinci


J’aimerai être plus comme toi Lorenzo.

Léonardo, comment peux-tu dire de telles choses en me souriant aussi innocemment ? Et pourquoi veux-tu me ressembler ? Tu es la pureté incarnée, et moi le mal. Je déteste les humains, et toi, tu aimes tout le monde. Nous n’avons que dix ans, et je prends déjà un malin plaisir à battre nos esclaves, alors que toi tu les cajoles, tu leur donne à manger…

Pourquoi veux-tu me ressembler Léonardo ?

Encore ton sourire, si étincelant, si innocent… ce sourire qui m’exaspère par moments, mais qui me réchauffe le cœur aussi… Je ne te comprends pas… je ne comprends pas le monde utopique dans lequel tu vis… nous sommes jumeaux pourtant… alors pourquoi je ne parviens pas à comprendre ? C’est frustrant…

Parce que tu es fort et courageux. Tu as de quoi protéger ceux qui te sont chers. Moi je suis faible, et naïf…

Je souriais en venant ébouriffer la chevelure blanche de mon frère. Il était si fragile, aussi délicat qu’une fleur. Je le prenais dans mes bras et le berçais tendrement.

Tu n’as pas à me ressembler Léo, tu es parfait tel que tu es.

Il me sourit à nouveau. Je regardais son carnet pour voir un dessin de moi de dos. Il avait un don… un don du ciel. Il savait capter la beauté de ce monde pour la retranscrire sur le papier. J’admirais son talent… autant que je l’enviais. Moi je n’avais aucun don… contrairement à lui… C’était injuste… Nous étions jumeaux ! Alors pourquoi n’avais-je aucun don ? Pourquoi étais-je si… ordinaire ?


Les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail – Léonardo Da Vinci


Léonardo ?

Je descendais les marches du manoir pour me jeter au coup de mon jumeau, avant de m’écarter en poussant un petit cri.

L… L… Léo ? M… Mais que t’est-il arrivé ?

Il était sur le seuil de la porte, souriant niaisement comme à son habitude, son carnet de croquis et un crayon sous le bras. Mais il était tout sale… et complètement nu… Mon idiot de frère se massa la nuque, souriant encore.

Je suis passé par le quartier pauvre pour trouver de l’inspiration… beaucoup de gens faisaient la manche alors je leur ai donné tout mon argent. Mais des brigands me sont tombés dessus en me demandant des richesses que je n’avais plus, alors je leur ai donné tous mes vêtements ! C’était une bonne action n’est ce pas ?

Je soupirais, désespéré. Tu es beaucoup trop gentil Léo, tu le sais ça ? Tu le sais n’est ce pas ? Que cette gentillesse et cette pureté te conduiront à ta perte ? Je me dois de te protéger… tu es tellement naïf que tu te feras encore avoir… encore et toujours. Le pire, c’est que ça te rend heureux. Un rien te rend heureux.

Je te prenais par la main et t’emmenais à la salle de bain, juste avant d’aller te chercher d’autres vêtements. Je te regarde te laver, j’admire ton corps si frêle, mais en même temps légèrement musclé… ce corps magnifique. Je sais que mes sentiments vont au-delà de l’amour entre frères que nous sommes censés avoir… Je sais que c’est mal de penser à toi comme ça, je sais que c’est mal de t’aimer comme ça… Un nouveau soupire s’échappa de mes lèvres.

Léo, je te pose tes vêtements là.

Tu te retournais et me souriais, toujours de manière innocente et pure. Je m’asseyais à côté de la baignoire, te rendant ton sourire en venant écarter une mèche immaculée de ton front. Tu es si beau… c’est presque un crime d’être aussi mignon…

Nous avons toujours été ensemble… lorsque nous étions enfants, nous nous amusions à deviner ce à quoi pensait l’autre. Notre enfance était heureuse et banale, nous étions aimés de nos parents… mais nous étions tellement différents, nous le sommes encore. Là où tu es frêle, moi je suis fort, tu es petit, moi grand. Tu as les cheveux longs, moi j’ai décidé de les porter courts… tu es la gentillesse incarnée, et moi le mal. Mon amour pour toi me consume petit à petit, et tu ne t’en rends même pas compte.

Quand nous sommes nous éloignés à ce point ? Léo, quand ai-je commencé à prendre mes distances avec toi ? Au point de te faire partir de la maison… Car c’est bien à cause de moi que tu pars seul avec ton carnet à dessins, pendant plusieurs jours voire semaines avant de revenir à la maison… n’est-ce pas ?

Il est vrai que j’ai commencé à mal tourner à l’école, à ne pas supporter que d’autres t’approchent et te touchent. Je ne veux pas que l’on souille ton âme… et pourtant, c’est moi le plus dangereux de tous. Léo… tu es malade, depuis toujours tu es malade… incapable de te mettre en colère ou d’être mauvais. Tu n’as aucun défaut qui soit grave. Tu es juste naïf… c’est pour cela que tout le monde vient autour de toi… tous se servent de toi, mais tu te complais là-dedans…

Ton retour en est la preuve. Tu as donné tout ce que tu possédais à des étrangers, sans t’inquiéter pour toi. Ils auraient pu te faire du mal, mais tu n’y as même pas pensé… tu ne vois que le bien… Je t’envie Léo, je t’envie presque autant que je t’aime…

Hmm… Dis Lorenzo… que dirais-tu si je quittais définitivement le manoir ?


La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir - Léonardo Da Vinci


Je te regardais sans comprendre… Léo… était-ce une plaisanterie ? Tu comptais réellement quitter le manoir ? Pourquoi ? T… Sommes-nous si différents que cela ? Ai-je été si… blessant ? Pourquoi dis-tu cela Léo ?

Tu sais Lorenzo… j’ai trouvé ma voie en voyageant un peu autour du monde. Comme tu me l’as conseillé à la fin du lycée, j’ai décidé de devenir peintre. Après tout, je n’ai jamais été très doué pour les études contrairement à toi. C’est un miracle que je n’ai jamais redoublé et que j’ai eu mes diplômes. Mon seul talent, c’est la peinture, et plusieurs de mes toiles ont déjà été vendues, à un endroit qui s'appelle Bryule. J’en ai déjà parlé à nos parents, ils sont d’accord et m’ont déjà ouvert un compte en banque et trouvé un appartement là-bas… il ne me manque plus que ta bénédiction… Mais je ne savais pas comment te le dire…

Je t’écoutais, et je te comprenais au fond… Tu as besoin de voler de tes propres ailes, chose dont je serai incapable. Au fond, tu es bien plus courageux que moi. J’ai peur du monde extérieur, contrairement à toi qui t’y lance sans réfléchir. Ressens-tu seulement la peur Léo ? Tu es un véritable mystère, même pour moi, ton jumeau. Je soupirais doucement, avant de te sourire.

Tu as ma bénédiction, mon très cher frère. Tu l’auras toujours, quels que soient tes choix.

Je savais que je te laissais partir pour toujours… Mais… je t’aime, alors je te laisserai partir… Je veux juste que tu sois heureux… je veux continuer de te voir sourire béatement comme tu en as l’habitude... et pour cela, tu dois partir dans un autre pays…

Tu serrais ma main avant de sortir de l’eau pour te sécher. Tu t’habillais, et m’offrais une nouvelle fois ton sourire niais. Je me levais et te serrais fortement dans mes bras… tu allais partir, et moi, j’allais rester tout seul au manoir…


Toute connaissance commence par les sentiments - Léonardo da Vinci


Cher Lorenzo,

Cela fait maintenant un an que j’ai quitté le manoir familial, et plus précisément l'Italie, vous laissant, nos parents et toi derrière moi. Nous avons déjà vingt-et-un ans… Comment vas-tu ? As-tu changé ? Sûrement… autant physiquement que psychologiquement. Pour ma part, je n’ai absolument pas changé, toujours le même.

Tu me manques Lorenzo… énormément. Mais je ne peux pas encore revenir au manoir pour vous saluer tous les trois. C’est trop tôt, je n’ai pas encore terminé ce que je devais faire. Quelque chose me retient, ou plutôt, quelqu’un. Ne sois pas jaloux, s’il te plait. Mais voilà, il y a une semaine, j’ai découvert une seconde muse, la première étant toi.

Il s’appelle Luciel, c’est un bel hybride lapin bélier. Ses oreilles sont si mignonnes ! Et toutes douces ! Comment nous sommes nous rencontrés ? Comme d’habitude, j’ai donné tout ce que j’avais à des gens dans le besoin. Je m’étais donc retrouvé qu’avec mon chevalet et de quoi peindre dans le quartier riche où nos parents m’ont payé l’appartement. Evidemment, tu me connais, j’avais aussi perdu mes clefs…

Et j’ai croisé Luciel, qui m’a interpelé. Il m’a « recueilli » et aidé. Il m’a accueilli chez lui, refaisant faire les serrures de mon appartement. Je ne suis pas retourné tout de suite chez moi, j’avais envie de le peindre… son physique m’inspirait… il m’inspire encore. Je n’ai pas cessé de le peindre. Et aujourd’hui, je suis retourné chez moi. Je souffre beaucoup de ne plus être aux côtés de Luciel… Mon cœur semble se déchirer.

Que m’arrive-t-il ? Mio Fratello, mon très cher frère… sais-tu ce qui peut bien m’arriver ? Je suis perdu… sans Luciel je ne sais plus quoi faire… je suis complètement perdu…


***


Cher Lorenzo,

Aujourd’hui, Luciel et moi avons fait le grand saut, nous sortons ensemble. Depuis notre première rencontre, il y a deux ans, nous n’avons pas cessé de nous revoir, des rendez-vous plus ou moins romantiques.

Ne crois pas que j’ai arrêté d’aider les autres sans faire attention à moi, au contraire… d’ailleurs, pourquoi me méfier ? Je n’ai aucune raison de le faire, tout le monde est gentil. Et Luciel m’aime comme je suis…

J’ai un peu peur Lorenzo… M’engager ainsi… je suppose que ça ne peut qu’être bénéfique pour moi. Au moins, je ne souffre plus de la séparation… je suis presque tout le temps avec Luciel... alors je vais vraiment bien.

Et toi Lorenzo ? Quoi de nouveau ? Toi aussi tu vas bien ?


***


Cher Lorenzo,

Cela fait maintenant cinq ans que je t’ai présenté Luciel, cinq ans que lui et moi sommes en couple. Le temps passe vite… tellement vite. Je ne l’ai même pas vu passer en fait. Je continue de peindre, mes toiles se vendent comme des petits pains. J’en offre aussi, la dernière fois, j’en ai offert une à un vieil homme qui avait perdu son époux récemment. Il me l’a décrit, et je lui ai fait un tableau d’eux deux. Il en a pleuré de joie. J’étais tellement heureux de lui apporter du baume au cœur.

Je me demande si Luciel et moi serons ensemble jusqu’à la mort… Sans doute. Après tout, je vis déjà chez lui, mon appartement est revendu, ses parents semblent m’aimer et les nôtres l’adorent. J’aimerai le demander en mariage, mais je n’ose pas. Nous sommes déjà très bien ensemble, comme ça, le mariage pourrait-il nous porter préjudice ? Je n’en sais rien… et je ne préfère pas y penser.

Pour l’instant, je vis ma vie à fond, j’en profite, avec mon copain, et avec toi.

J’espère que tu me soutiendras toujours Lorenzo, je t’aime

Léonardo.


♥VOUS♥

[Pseudo:] Tamina Sinji
[Âge: ] Majeure et vaccinée
[Comment vous nous avez trouvé?] Copine ♥
[Nom et origine de votre avatar:] Ryszard de Moujuu Tachi to Ohimesama
[Un petit mot?] Mangez des cookies !!!!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 447
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 17 Mai - 18:10

Bienvenueeeeeeeeeeeeeee à toi! *fond devant son avatar et un litre de salive coule de ses lèvres* je suis vraiment ravi que tu sois parmi nous! courage pour la fin de ta fiche ^^ impatient de la lire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Jeu 18 Mai - 9:25

Bienvenue ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Jeu 18 Mai - 19:49

Merci beaucoup à vous deux ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciel Lozanda
Chaud Lapin ♥
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Ven 19 Mai - 9:50

Bienvenue~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Ven 19 Mai - 10:32

Grazie amore mio ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Lun 22 Mai - 18:39

Un petit up pour dire que j'ai terminé ma fiche ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 447
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mar 23 Mai - 15:54

Coucou, alors après lecture de ta fiche j'aurais besoin de deux ou trois précisions.

- Il y a toute la technologie nécessaire pour savoir si les enfants vont bien lors de la grossesse qui sont généralement bien suivie. Du coup comment les parents et les médecins ne savaient pas que c'était des jumeaux ?

- Est ce que Léo est originaire de Bryules? Car si c'est le cas la partie où il rentre nu chez lui n'est pas possible. Vu que chaque passage du Centre-ville a la Ville Haute sont très surveillé. Léo se serait fait arrêter, voir pire. Et tu dis qu'il a voyagé mais où ? Et le fait qu'il écrive des lettres a sa famille fait penser qu'il vient d'ailleurs.

Sinon ta fiche est super ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 24 Mai - 10:31

Coucou ♥ Alors, j'ai apporté les modifications ici :

Léonardo Danteli a écrit:
La famille Danteli, de génération en génération, est une famille très ancienne Venicienne d’hybrides hermine purs. Jamais le sang humain ou le sang d’une autre race hybride n’est venu souiller cette famille. Ils sont pour préserver la pureté de leur lignée, mais ils ne font pas dans la consanguinité. Ils ne se marient pas non plus par amour, cela vient avec le temps. Mais en général, les parents cherchent un bon parti, hybride hermine, et organisent un mariage arrangé.

C’est ce qui est arrivé à ces deux futurs parents. Mais eux se fichent de « la pureté de la lignée ». Ils ne veulent pas que leur futur enfant soit aussi victime d’un mariage arrangé. C’est la raison pour laquelle ils le laisseront libre de ses choix.

Finalement, le moment tant attendu par le couple arrive. Mais à leur plus grand étonnement, ce ne sont pas les pleurs de un, mais de deux enfants qui se font entendre. Les deux hermines ont eu de beaux jumeaux en pleine santé.

Comment ne l'ont-ils jamais remarqué ? Simplement parce qu'à chaque examen, l'un des deux enfants cachait l'autre, ce qui faisait que les médecins furent toujours persuadés qu'il n'y avait qu'un seul bébé.



Ici :


Léonardo Danteli a écrit:
Je suis passé par des quartiers pauvres pour trouver de l’inspiration… beaucoup de gens faisaient la manche alors je leur ai donné tout mon argent. Mais des brigands me sont tombés dessus en me demandant des richesses que je n’avais plus, alors je leur ai donné tous mes vêtements ! C’était une bonne action n’est ce pas ?


Ici :


Léonardo Danteli a écrit:
Tu sais Lorenzo… j’ai trouvé ma voie en voyageant un peu autour du monde. Comme tu me l’as conseillé à la fin du lycée, j’ai décidé de devenir peintre. Après tout, je n’ai jamais été très doué pour les études contrairement à toi. C’est un miracle que je n’ai jamais redoublé et que j’ai eu mes diplômes. Mon seul talent, c’est la peinture, et plusieurs de mes toiles ont déjà été vendues, à un endroit qui s'appelle Bryule. J’en ai déjà parlé à nos parents, ils sont d’accord et m’ont déjà ouvert un compte en banque et trouvé un appartement là-bas… il ne me manque plus que ta bénédiction… Mais je ne savais pas comment te le dire…



Ici aussi :

Léonardo Danteli a écrit:
Je savais que je te laissais partir pour toujours… Mais… je t’aime, alors je te laisserai partir… Je veux juste que tu sois heureux… je veux continuer de te voir sourire béatement comme tu en as l’habitude... et pour cela, tu dois partir dans un autre pays


Et là :

Léonardo Danteli a écrit:
Cela fait maintenant un an que j’ai quitté le manoir familial, et plus précisément l'Italie, vous laissant, nos parents et toi derrière moi. Nous avons déjà vingt-et-un ans… Comment vas-tu ? As-tu changé ? Sûrement… autant physiquement que psychologiquement. Pour ma part, je n’ai absolument pas changé, toujours le même.

Voilà voilà ^^ j'espère que c'est bien '^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 447
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 24 Mai - 16:54

Oui les changements sont validé ^^ et je truc super d'avoir quelqu'un qui vienne d'ailleurs que Bryule. Et du coup, ton perso est bilingue si j'ai bien compris? Il a apprit le français à Bryule ou en voyageant? C'est le seul truc qui me manque comme info. Sinon tout me semble ok ^^ merci beaucoup d'avoir fait les changements

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 24 Mai - 17:07

J'ai modifié ^^ en mettant cette information dans le psychique ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 447
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée) Mer 24 Mai - 17:11

Félicitation tu es validé!


Super! Je te remercie ^^ ta fiche est validée du coup! J'espère que tu t'amuseras et que tu te sentiras bien sur le forum!

Tu peux à présent:

Recenser ton avatar
Faire ta demande de Maître ou d'Esclave
Faire une demande de lieux si besoin (habitations, commerces)
Faire une demande de rp
Créer ton journal de bord et demander des liens.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée)

Revenir en haut Aller en bas

Aussi délicat que la Dame à l'hermine (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Gestion du personnage :: Présentation :: Présentations Validées :: Hybrides Nobles-