Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Chasse chassé chasseur ♥ (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lucius Del'Serya
La douceur de la douleur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/05/2017
MessageSujet: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Lun 26 Juin - 18:28

Il l'avait bien vu, ce Black-gun, de loin. Il l'avait reconnu aussi même si à l'époque, sa chevelure était rosé. Il avait aperçus sa blessure également, à la main, une plaie nette et profonde. Et il avait compris qu'il n'irait pas se la faire soigner...

Sauf que dans l'underground, le moindre rhume pouvait être mortel et la moindre coupure s’infecter au point de devoir amputé carrément un membre. Se serait bien trop dommage à ses yeux d'user de matériaux pour une amputation alors qu'il aurait pu juste se soigner la coupure alors Lucius se mit à le suivre, d'abords de loin puis de plus en plus près, attendant juste qu'il se retourne et lui demande des soins. Parce que Lucius lui proposerait mais ne l'obligerait pas. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il arrêterait de le suivre si il refusait de se soigner...

Et puis il y avait aussi de la curiosité. Il avait envie de savoir comment se portait la cicatrice à son cou. Quand il lui avait soigné, il y a bien des années, il n'était même pas sur qu'il y survivent. C'était presque un miracle... Ou alors il était un excellent docteur. Dans les deux cas il voulais vérifier que sa tête ne risquait vraiment pas de se retrouver à moitié découper comme avant.

Alors il continua à la suivre jusqu'au parc d'attraction, là ou le monde était autant présent qu'un buffet à volonté fait par in traiteur de la ville haute dans l’underground.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille J. Blossom
The Jabberwocky
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 22/06/2017
Emploi : Homme de main.
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Mar 27 Juin - 15:30

ft. Camille J.
Blossom

ft. Lucius Del'Serya

「 Never Hunt The Hunter」
Ses pas faisaient écho aux siens. Il en éprouvait un ennui certain. Au début, tout cela était lointain, peu à peu proche pour mieux devenir ombrage. Jabberwocky haïssait cela ; la personne qui le suivait l’agaçait. Il était le chasseur, guère le chassé. Il était celui glissant sous les feuillages, s’adaptant à la cohue, fixant les pas, les regards d’une proie qui ne se doutait pas.

Et ici était le problème ; son suiveur était un piètre stalkeur. Se voulait-il remarqué ? Camille gronda. Personne n’était assez fou dans l’Underground pour le suivre lui. Il devait en connaître la raison, et surtout annihiler cette futile mascarade.

Il glissa entre les manèges, tantôt cheval de bois, tantôt hantise squelettique. Il était si bien adapté au décor, part entière de ce dernier. Les couleurs fades rappelaient son costume noir et sa silhouette d’épouvantail. Il restait leste, décontracté, tandis qu’il sortait de sa veste d’un geste nonchalant un simple canif’ faisant couiner son gant en cuir.

Il se stoppa alors, dévoilant à la lumière douce du ciel, la jolie lame brillante à son suiveur. Il ne se retourna pas, il la dévoilait simplement, pour mieux la gigoter tel un gloussant avertissement. Camille reboutonna sa veste de sa main blessée, tandis qu’il déclarait d’une voix claire et vide ses mots sulfureux.

« Vous avez dix secondes. »

Son chuchotis était presque érotique.

Jabberwocky se retourna, avec cette simplicité effrayante. Dix secondes pour faire ce qu'il souhaitait, agir, ou parler. Son regard rouge se plongea dans le mordoré vivace de l’hybride. Il claqua sa langue contre son palais, puis pencha la tête de côté, inflexible. Quelle suave retrouvaille. Il ne rangea pas le canif’ pour autant. Ce n’était guère son arme de prédilection, mais l’autre était soigneusement confinée dans son coffre, et ses parures de soie.

Son compte à rebours ne se stoppait pas pour autant. Il préférait le garder à distance, au cas où. Quant à jouer la comédie, il n’y voyait guère l’intérêt. L’individu en question l’avait vu dans ses pires atours ; il savait à quoi il faisait face. La question était : pourquoi revenir sur son rouge caillé ? Il se le demandait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Del'Serya
La douceur de la douleur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/05/2017
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Mer 28 Juin - 13:43

Il ne cherchait pas spécialement à être discret, il ne cherchait pas non plus à l'espionner... Non, il le suivait juste, attendant patiemment qu'il s'arrête, et qu'il lui en fallut de la patience pour ne pas le quitter des yeux, de la patience, du réflexe et de l'intuition. Le patient s'amusait à disparaître dans ce décor qui lui allait si bien.

Finalement il se stoppa, la fine lame brillant sous les rayons de la lune. Lucius fit de même une fois à quelques pas de lui, ses chaussure noirs et vieilles mais entretenues se posant dans la poussière du sol. Son pantalon tout aussi sombre le recouvrait jusqu'à la taille avant de laisser un torse nue à moitié caché par un long manteau grisé boutonné que sur un ou deux boutons. Lucius aimait les longs hauts et les longues blouses qui cachaient ses ailes si fragiles.

Dix secondes... C'est tout ce qu'il lui donnait avant de se retourner et de pencher le tête sur le côté. Lucius posa son regards sur le sien: Tien, il allait mourir ce soir peut-être... Encore une fois... Peut importe, rien ne le retenais de toute façon, ni amour, ni famille, ni enfant.

"... Je suis douée mais pas au point d'y arriver en dix secondes... C'est à peine le temps pour vous désinfecter..."

Il ne devrais pas pencher la tête autant sur le côté, se black-gun... Elle pourrait encore si facilement en tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille J. Blossom
The Jabberwocky
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 22/06/2017
Emploi : Homme de main.
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Dim 2 Juil - 8:49

ft. Camille J.
Blossom

ft. Lucius Del'Serya

「 Never Hunt The Hunter」
Sa réponse laissa place à un silence. Son regard rubis glissa des mordorés de son suiveur, pour venir se poser sur la mallette qu’il tenait. Puis, comme s’il comprenait lentement la situation, comme s’il ne s’en était pas rendu compte avant, il fixa sa main blessée. Un vieux bandage caressait le sang séché, la boursouflure de cette infâme blessure. Elle lui rappela l’arène. Il étira un sourire. Ce docteur aimait se rapprocher d’un destin fatidique.

Le Jabberwocky émit un soupir prônant une réflexion feinte. La lame de son canif’ caressa son propre menton, répétitivement. La lune effleurait les côtés obscurs de ce docteur bien connu. Elle reflétait aussi les ravins de son propre visage, les traces et les tatouages. On aurait dit deux fantômes. Un démon, et un épouvantail, dans le plus sublime des univers en destruction.

Camille plissa les iris. Cette présence l’agaçait, tel un mauvais maléfice, il le traquait. Le BlackGun se demanda si ce service était gratuit. Car il savait le docteur véritable, mais qu’attendait-il en retour ? Si Camille le devinait pragmatique et d’une générosité stéréotypée, les années étaient passées. Et les Hommes changeaient, avec le temps, avec les sentiments.

Sa main gantée de cuir tenant le canif’, fit signe d’un geste bref, à son poursuiveur de se rapprocher. Il avait le droit désormais ; il avait répondu de façon sous-jacente, à la question de Camille, en moins de dix secondes. Il pouvait donc vivre. C’était la règle.
Son intonation siffla, accompagnant le grincement du manège d’à côté.

« Vous souhaitez me soigner, mais ce service est-il seulement donné ? »

L’ironie suintait, aussi belle qu’était la laideur de sa méfiance. Après tout, tout était possible pour les habitants de l’Underground, tout était si irrationnel. Juste à revoir ce visage, il se rappelait de cet ignoble rose. Il aurait aimé alors couvrir ces dorures étincelantes de rouge. D'un si beau rouge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Del'Serya
La douceur de la douleur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/05/2017
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Dim 2 Juil - 22:32

Il y eu un petit silence. Lucius se demanda si c'était le silence qui annoncé la mort mais rien ne viens, ni douleur, ni souffrance. Juste un regard du patient qui glissa de son regard à sa mallette puis à sa blessure camouflés.

Le docteur ne troubla pas la réflexion du patient. Son regard ne le quittait pas, ni lui, ni cette lame qui pendant un moment gratta le menton de l'inconnu blessé avant que ces yeux ne se plissent et qu'il lui fasse signe de la lame d'approcher. La Lucane attendis un faible instant avant de se rapprocher de l'épouvantail en écoutant sa question. Il ne réfléchit pas spécialement avant de lui donner sa réponse, préfèrent toujours la sincérité à tout autre chose... Enfin la plupart" du temps.

"Vous ais-je fait payer le premier? La vie n'a pas de prix mais j'accepte le corps des morts en don dans bien des cas."

L'éthique m'interdisait d'étudier les êtres de leurs vivants - même si c'était sans doute le meilleur moyens d'apprendre et de faire des découvertes - mais rien n'interdisais de disséquer les morts. Ils étaient une curiosité pour le Docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille J. Blossom
The Jabberwocky
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 22/06/2017
Emploi : Homme de main.
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Sam 8 Juil - 13:31

ft. Camille J.
Blossom

ft. Lucius Del'Serya

「 Never Hunt The Hunter」
Finalement, la noirceur se rapprocha de la profondeur. Noir sur noir, qui se fond dans un noir plus que noir. Cette couleur était si fade, et rendait malgré tout, le reste si vivace. Il n’y avait qu’à voir le regard des humains, des hybrides, de ceux qui souhaitent continuer à respirer, observer la lueur dans leurs yeux s’intensifier. Car ils ont vu le plus noir des noirs, la noyade qui s’y cachait. Ils y voyaient l’incapacité de s’en extirper, la fin d’une existence. Et tout cela le faisait sourire avec passion.

Sa phrase lui fit serrer les mâchoires. Ses yeux se fermèrent quelques temps et sa tête, telle celle d'un serpent menaçant, se tendit. Le docteur avait fait une grossière erreur. Le Jabberwocky fit claquer ses dents, tandis que son canif’ frottait désormais sa propre tempe. Il n’aime le passé, surtout celui-ci. Celui qui le hantait, celui qui lui rappelait à quel point on s’amusait de sa personne, de ce qui appartenait à lui. Et à la Reine Rouge. Finalement, tout humain avait été un amusement, dans l’Underground. Peut-être était-ce ce qu’il cherchait, en partie, à s’adapter aux autres et à leurs malheurs, lui qui ne sentait pas même la compassion le torturer.

Il inspira longuement, pour mieux expirer. Il sentait quelque chose vrombir dans ses veines, lui murmurer cette dépendance présente en lui depuis des années. Son regard sanglant se rouvrit, et il s’orienta vers le rebord d’un manège, tout en fermant son canif’.

L’arme fut rangée dans la poche intérieure de sa veste, et il dénoua le bandage de sa main tout en s'asseyant. Le tuer aurait été une erreur ; cela ne suivait pas son code de pratique. Cela servait toujours, un docteur.

« La vie a bien un prix, en particulier celles de ceux vivant ici. »

Le prix d’une existence, le prix d’une mort. Ce que pensait Camille était bien à l’opposé de ce que pensait le docteur. Quant à son corps, il pencha la tête de côté, le fixa intensément quelques instants. Aimerait-il l’ouvrir ? Ressortir ce qu’on a tâché ? Tel le chapelier qui le voulait éventré ? Un susurrement cynique et grave caressa sa gorge :

« Mon corps sera à vous, si vous arrivez à le retrouver dans la boue. Mais faites attention à son intérieur ; des choses y sont cachées en profondeur. »

Sa langue claque, tandis qu’il retroussait sa manche noire, puis celle blanche avec précaution, afin de découvrir son bras, et sa paume blessée. Cette dernière était quelque peu boursouflée sans être bien sale. Il en avait besoin, il en prenait soin. Cette main lui servait à tant de choses, mais la douleur en elle chantonnait une mélopée monotone et pourtant aimée. Il la ressentait à peine.

Tandis qu’il fixait l’hybride sans ciller, le Jabberwocky ouvrit cette paume blessée avec délicatesse, telle une invitation à danser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Del'Serya
La douceur de la douleur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/05/2017
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Mar 25 Juil - 14:42

Ses yeux se fermèrent un instant et sa tête se tendis. Mauvaise paroles mal interprétés? Tant pis, puis depuis le temps que je suis ici, il fallait bien que je finisse par être tuer à un moment ou à un autre...

Il claqua des dents, la pointe de sa lame glissant sur sa propre tempe avant d'inspirer longuement. Finalement il rangea sa lame et se dirigea vers l'un des manèges, enlevant son bandage en s'asseyant. Bien, j'allais enfin pouvoir faire mon travail, ma raison de vivre et de survivre dans l’underground.

"Je ne suis pas du genre à fouiller partout sauf si cela m'intéresse et un cadavre fait partie de ces choses. Quand à votre intérieur, si il à été modifié, cela ne peut que davantage attiser ma curiosité et ma soif de connaissance."

Qui pouvait donc trifouiller l'intérieur d'un être vivant? C'est une chose que j'aurais bien aimer faire aussi si ma conscience ne me le refusait pas. Si un jour quelqu'un s'offrait totalement à moi en tant que cobaye en acceptant de lui-même que je l'ouvre vivant en revanche, je n'aurais sans doute aucune raison de ne pas le faire.

M'asseyant à côté de lui, je prenais sa main, vérifiait du regard, de l'odeur et du toucher la blessure avant de chercher de quoi désinfecter et recoudre. Bien sur ça allait piquer, brûler un peu, mais je n'allais pas user de médicament anti-douleur pour une chose aussi banale, je préférais les garder pour les amputations et grosses chirurgies. Concentré, je m'occupais alors de lui de façon précise, efficace mais sans aucune délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille J. Blossom
The Jabberwocky
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 22/06/2017
Emploi : Homme de main.
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Lun 31 Juil - 5:07

ft. Camille J.
Blossom

ft. Lucius Del'Serya

「 Never Hunt The Hunter」
Camille ne répondit rien à sa déclaration. Il ne jugeait pas, il enregistrait l’information dans le dossier mental qu’il s’était fait sur le personnage. Il écoutait, et n’oubliait jamais. Les informations étaient une arme aussi alléchante que puissante. Et s’il avait un cerveau, des griffes et des crocs, autant s’en servir en fusion avec ce qu’il entendait. Et à quoi bon juger ? Chacun avait ses petits torts et ses passions. Le chapelier en était la preuve vivante, avec sa manie d’ouvrir, d’explorer et de contaminer. Le Jabberwocky n’avait rien à dire, non, car lui-même possédait comme passion un besoin qu’on ne pouvait décrire autrement qu’immonde.

Parfois, son corps cliquetait sans raison. Parfois, quelque chose semblait vivre en lui, grattant ses côtes quand ce n’était pas son cœur. Camille se demandait alors si son besoin avait pris vie, et s’il allait l’éventrer durant la nuit. La pensée était curieuse, guère effrayante à ses yeux. Le chapelier avait laissé des souvenirs personnels dans le corps de son cobaye pensé décéder. Et ô, il serait le premier à être annihilé.

Les griffes du Jabberwocky reposaient entre les mains expertes du docteur, qu’il fixait sans ciller. Il n’avait certes aucune connaissance médicinale, mais il reconnaissait lorsqu’on voulait jouer un mauvais tour. Il ne lui laisserait guère le temps. Il le savait White-Sun pour sûr, prêt à beaucoup pour soigner les blessés, et maintenant il avait la preuve que, qu’importe leurs méfaits, leur monstruosité, il souhaitait les soigner. Il se demanda quelle part d’humanité en cette lucarne, le poussait à soigner. Etait-ce une soif de connaissance, comme il le prouvait par ses mots ? Ou bien un moyen de se racheter d’un tragique passé ?

Camille expira. Ce n’était pas un soupir douloureux. La brûlure, le toucher, le mal aigu qui empoisonnait sa paume jusqu’à son poignet le faisaient frissonner. Cette souffrance était infime et appréciée, faisant battre ce cœur vide et craquelé. Il aimait qu’il ne fût délicat, car alors il ressentait plus encore. L’épouvantail soupirait de soulagement. Le travail terminé, il referma sa main sur le bandage, replaça sa chemise en bon état, puis la manche de sa veste.

Il le fixa, attendant d’autres mots, quelque chose. Il le fixait, tout en réfléchissant à son sort. Le tuer n’était pas une possibilité, ce serait créer un conflit entre les deux groupes de l’Underground, et cela n’arrangerait guère ses affaires actuelles, personnelles. Seulement, Lucius avait des informations sur son compte, qu’il ne voulait guère, terriblement guère, dévoiler. Ses cheveux roses étaient sa honte infâme, ce qu’il voulait raser, sa disgrâce. Le rose était si proche du rouge sans même l’effleurer, une couleur immonde que le chapelier avait osé le parer… Comment se présenter face à sa Reine Rouge en cet état ? Il voulait la massacrer avec délice, non dans le rose ignoble. Cela aurait été un manque de respect puissant envers son propriétaire.

Le mot le fit siffler, sa tête se tourna comme si une voix intérieure grignotait de ses dires son cerveau. Il haïssait ce mot, il se débectait de cette pensée. Ses yeux revinrent sur l’hybride. Le tuer n’était pas une possibilité, ni le séquestrer, encore même lui couper la langue. Le menacer ? La menace était une faiblesse, elle prouvait la fragilité. Camille ne pratiquait pas la menace. Il agissait, ou n’agissait pas. Le compte à rebours de plus tôt tenait plus de la déstabilisation et de l’examen visuel que d’une menace.

Sa main gratta la cicatrice à son cou, vile. C’était symptomatique. C’était un réflexe. Le réflexe d’un lézard qui se demandait comment tuer ce docteur sans créer de remous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Del'Serya
La douceur de la douleur
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 03/05/2017
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV) Mar 8 Aoû - 10:47

Les soins se passèrent dans le silence le plus absolue et Lucius aimait cela. Pas de sanglot, pas de gémissement, seulement le vent qui souffle légèrement en faisant grincer les vieux manège et le bruit du bandage que l'on sert autour d'un membre blessé.

Pas trop serré, pas trop lâche, juste ce qu'il faut pour pouvoir bouger tout en gardant les points compressé. Alors que le Black-gun remettait sa chemise et la manche de sa veste comme il le fallait, la Lucane pour sa part rangeait son matériel avant de lui donner quelques conseils de médecins.

"Dans le cas ou vous agissez de façon idiotes et que cela déchire le bandage, ne prenez pas stupidement un tissu qui traîne, il pourrait être plein de bactérie qui peut entraîner une infection. Cherchez plutôt quelqu'un qui a du miel et enduisez-en votre blessure."

Le regard du docteur glissa sur cette main qui gratta la cicatrice situé au cou de l'hybride. C'était presque un miracle qu'il soit encore en vie en y pensant, à moins que ce soit lui qui soit encore meilleur que ce qu'il pensait?

"Cela vous tire-t-il? Vous lance-t-il? Ou vous irrite-t-il? "

Oh, il ne ferrait rien pour le soulager, c'était juste une question de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chasse chassé chasseur ♥ (PV)

Revenir en haut Aller en bas

Chasse chassé chasseur ♥ (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Underground :: Parc d’Attraction Dévasté-