Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Le sang qui imbibe le sable des arènes [PV Camille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elijah Atkins
Bras droit des Blackgun
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 27/04/2017
MessageSujet: Le sang qui imbibe le sable des arènes [PV Camille] Mer 28 Juin - 5:17





Le sang qui imbibe le sable des arènes



















Tap.
Inspire.
La braise luit dans la pénombre. Incandescente.
Expire.
La fumée monte avec volupté vers les cieux.
Tap. Tap.
Et la cendre rejoint la terre. Froide.


Il y a une odeur de sueur et de sang. De métal et de poudre.
Il y a les beuglements des badauds, de ceux qui y ont mis leur salaire et qui risquent de tout perdre.
Il y a les vociférations des combattants, qui luttent pour sortir de là sur leurs deux pieds. Avec plus de pécule, de renommé, peut-être même un travail.  

Des insultes.
Des encouragements.
Les deux qui se mêlent.

Mais toi tu ne paris pas. L’argent n’est que futilité. Tu en as. Un peu. Parce qu’on peut difficilement s’en passer complètement dans ce monde… Mais tu préfères troquer. Parce que c’est bien plus tangible que quelques billets. Parce que ça semble plus vrai, plus calculable et que les variations sont logiques et non décidé par quelques gratte-papiers qui ne connaissent rien de plus à la vie que des chiffres alignés au bout de milliers de lignes. Oh, tu en comprends l’utilité pour les Blackgun. On ne monte pas les activités d’un groupe rebelle qu’avec de jolies paroles. Les armes et les bombes, ça n’apparaît pas au bout des doigts comme par magie.

Tu n’y trouve simplement pas un intérêt personnel.

Tu ne cries pas non plus. Pas en ce moment, et plus généralement fort rarement. Les cris, les hurlements, c’est la parade des faibles qui veulent en imposer.

Tu n’as pas besoin de beugler quand on se tait pour t’écouter par respect.
Tu n’as pas besoin de brailler quand ton regard suffit à faire comprendre le danger latent.
Tu n’as pas besoin de vociférer quand tu sais que tu peux faire taire à jamais l’autre d’un mouvement calculé du poignet contre une gorge trop fine, trop exposé, trop vibrante de sa propre faiblesse.

Non, tu n’es qu’observateur attentif auquel on laisse de l’espace. Sans que quiconque ne cherche à trop s’approcher et surtout trop longtemps. Enfin, c’est sans compter celui qui t’accompagne, mais il est dans son droit et ne peut guère l’ignorer.

Un soupire s’échappe de tes lèvres alors que tu regard un des combattants briser la mâchoire de son adversaire après une foule de coups désordonnés.

- Fort. Mais aucun contrôle. Aucune précision…

C’est pas comme ça que tu vas trouver des recrues intéressantes, bordel!  
Camille & Elijah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille J. Blossom
The Jabberwocky
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 22/06/2017
Emploi : Homme de main.
MessageSujet: Re: Le sang qui imbibe le sable des arènes [PV Camille] Sam 1 Juil - 10:56

ft. Camille J.
Blossom

ft. Elijah Atkins

「 The Blood Of Your Smoke 」
Ses mains s’accaparèrent l’une à l’autre dans le creux de son dos. Cachées dans les manches de sa veste étrangement impeccable, elles s’enserraient se mordaient avec autant de conviction que ceux dans le ring. Le sable sentait l’hémoglobine, l’urine et la sueur. L’humidité ambiante était plus humaine que naturelle. Les bras se levaient, sensibles aux coups, grimpant dans le vide avec l’inlassable et inutile envie de donner énergie à leurs comparses.

Les os se broyaient oui, et le son grave lui rappelait la tonalité d’un piano. Les hurlements de gloire et de peine faisaient office de tambour. Les mouvements, la respiration, le regard affamé et terrifié s’entremêlaient en un tout. Le concerto était aussi excitant à ses yeux, que terriblement futile. Le goût lui était délicat en bouche, mais la cuisine bien trop maladroite et sauvage. Tout cela était ennuyant, tout cela était à jalouser. Lui aussi, il aurait aimé s’amuser.

L’épouvantail glissa son regard rubis sur l’homme à ses côtés. Il l’observa. A s’en damner.

Fort. Aucun contrôle. Aucune précision. Le Jabberwocky s’humidifia les lèvres du bout de sa langue.

« Cela se nomme émotion. »

Lorsqu’on ne contrôle pas, lorsqu’on a rien à perdre, tout à retrouver, surtout notre propre rationalité. Cet homme était hasardeux, mais aussi affamé de vivre, affamé de respirer, affamé de rêves et d’espoirs. L’émotion humaine était si belle d’origine, et si laide envoyée au purgatoire.

L’air s’alourdissait. La saleté glissa sur son visage autant que la poussière. Camille voulait partir. Il n’y voyait rien pour lui, de bien curieux. Et pourtant, il avait accompagné son supérieur sans opposer de résistance. Camille rentrait dans son rôle, il s’adaptait. L’épouvantail n’était guère habile pour se faire des amis, pourtant il fallait dénoter les faits de valeurs, tel Elijah. Il fallait les observer, les dénoter dans la foule, en être aussi proche sans le toucher. Il fallait s’adapter. Car en cas de problème, ne valait-il pas mieux l’Alpha à ses côtés que l’Oméga ? Jabberwocky était aussi curieux. Terriblement curieux. La fumée possédait des courbes si cursives, qu’il s’en perdait à l’intérieur.

Une idée lui vint en tête. Un sourire malsain griffa ses lèvres. Son dos se courba légèrement sur le côté, vers lui, et son ténor grave s’insinua dans l’oreille d’Elijah. Chaud, calme, un soupçon ironique. Une poésie.

« Peut-être qu’un élément perturbateur saurait réveiller les cœurs ? Sir, il est parfois bon d’amener une certaine difficulté dans toute cette unicité. Je vois bien votre agacement si fervent. Me laisseriez-vous l’annihiler entre mes doigts qui vous sont voués ? »

Il rampait sur les peaux avec le désir d’y laisser son sillon. Il y rampait, avec l’envie de s’éloigner de cet endroit bien sale, avec le besoin d’y laisser quelques écailles. Qu’était donc cette douleur que ces combattants cherchaient dans ces landes chaudes ? Il aimerait le savoir. Son regard perçant restait sur Elijah. Il attendait un accord. Il s’adaptait aux contours de son joli cou.

Ma très chère fumée, serez-vous intéressé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le sang qui imbibe le sable des arènes [PV Camille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Underground :: Arène-