Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

The wolf and the lamb (PV Engel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: The wolf and the lamb (PV Engel) Mer 12 Juil - 3:52


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

Les combats d'arène, me passionnaient plus que tout au monde. La violence qui s'y déroulait, les bruits, les odeurs. Oui j'aimais beaucoup ce lieu. Et malgré cela, je ne me battais qu rarement. Je manquais encore d'entrainement pour affronter des adversaires un peu trop coriace pour moi, j'y laisserais la vie à coup sur. Je préférais donc affronter des débutants, tout comme moi. Je m'en sortait encore assez bien à vrai dire. J'étais vif et agile, et ma petite taille était un atout suivant comment je l'utilisai.

Mais bon... j'était tout de même différent de ceux que j'accompagnais. Je m'étais saoulé et j'avait fumé quelques joints, histoire de faire un peu la fête et de suivre le groupe surtout. Mais c'était une très mauvaise idée. Je l'avais fait en compagnie de certain souffrir de Gabriel, notre chef. Et comme à chaque fois qu'ils étaient bourré, ils ne pensaient qu'à une seule chose... bourré le trou de quelqu'un d'autre. Je m'étais donc éclipsé de la soirée qui était bien partie... Je passais les portes de l'arène, me sentant mal, complètement stone. Je n'aurais pas du mélanger drogue et alcool je crois. Et depuis ici, j'entendais encore le bordel qu'ils mettaient dans l'arène. Ils allait s'y faire virer dans pas longtemps.

Je déambulais alors dans l'Underground, jusqu'à arriver au chemin de fer abandonné. Je marchais encore un peu... que faire? Mes idées n'étaient pas claire... mon regard voyait double, et je n'avais vraiment pas envie d'être la merci des nausée qui n'allaient pas tarder à arriver. Je m'accroupis alors, serrant mon ventre entre mes bras, me concentrant.

Puis, j'entendis du bruit et relevais la tête. Je riais complètement défoncé.

-"Alors mon beau? Tu t'es perdu ? Ou tu chercher la putes des quartier...ce n'est pas ici...mais si tu suce bien je peux te la payer puis t'indiquer la roue...

Mes mots ne voulaient absolument rien dire et je riais inconscient de ma connerie et de mon état. Je tendis en hauteur, une bonne bouteille Gin en souriant et m'approchais de lui.

-"je suis très... heu... non... je suis à la perfection votre pute... non plus je... je suis très doué... avec les... heu... fellation! à merveille! Même!"

Je continuais de rire, ayant l'impression que la moindre des ms paroles avaient un sens.

 
© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Jeu 13 Juil - 17:32

Le soleil s’était couché dans une effusion de sang, tachant le ciel de blessures éphémères avant que le deuil ne s’installe. Dans l’ombre de l’Underground, la voûte céleste ressemblait à un drap constellé de joyaux. Comme souvent à son habitude, le Loup des bas-fonds avait escaladé les ruines d’un immeuble pour s’installer sur ce qu’il restait du toit et observer ce spectacle journalier, assistant ainsi à l’échange de pouvoir entre le jour et la nuit. Lui-même, en proie à des insomnies beaucoup trop fréquentes à son goût, vivait désormais plus souvent lorsque la lune diffusait sa pâle lueur sur la ville.

De son poste d’observation, allongé, les bras croisés sous la tête, il écoutait les bruits environnants. L’arène n’était pas loin et des clameurs festives lui parvenaient très nettement. Engel n’avait pas participé aux combats ce jour-là, occupé par un service qu’il avait promis de rendre à l’une de ses connaissances, mais se joindre aux réjouissances ne le tentait pas. Il pouvait deviner sans peine l’état pathétique dans lequel les participants devaient déjà être, malgré qu’il fût encore tôt dans la soirée. Oh, ça lui était déjà arrivé de se mettre la tête à l’envers, bien sûr… à une autre époque. A une période où il pensait pouvoir faire confiance aux autres. Mais ce temps était révolu.

Wolf’ se releva finalement, décidé à faire autre chose de sa nuit que d’observer le firmament étoilé. Lorsqu’il se pencha par-dessus le muret du toit pour amorcer sa descente, une ombre attira son attention. Un homme d’apparence frêle dont la démarche hésitante trahissait l’ivresse. Où allait-il comme ça, tout seul, alors que le reste de son groupe était toujours dans l’arène ? Engel descendit de son perchoir en un temps record et mit pied à terre juste au moment où la silhouette disparaissait à une intersection. Il mit son masque lupin sur son visage et rabattit la capuche de son sweat sur sa tête avant d’emboîter le pas à sa proie.

La traque était beaucoup trop facile, le garçon ne faisait absolument pas attention à ce qui se passait autour de lui. C’était étrange. Très perturbant… De loin, la petite silhouette lui faisait penser à celle d’un être disparu… Etait-ce un fantôme revenu le hanter ? Non, il ne devait pas penser à ça. Engel secoua la tête pour chasser les idées malsaines qui germaient dans son esprit et se concentrer de nouveau sur sa chasse. Ils arrivaient au chemin de fer et le garçon semblait ne pas se sentir bien. Mais plutôt que de se rapprocher un peu plus pour voir s’il allait bien, Engel se camoufla dans l’ombre d’un bâtiment.

Un craquement, des pas lents qui n’en avaient plus que faire d’être entendus ou non. Puis le garçon se mit à ricaner en essayant d’aligner deux mots de façon cohérente, sans grand succès. L’homme s’approcha un peu plus et attrapa la bouteille d’alcool qui lui était offerte. Un sourire carnassier étira ses lèvres lorsque le gamin persista dans son discours en lui offrant ses… services. Sa main libre alla se poser sur la tête du jeune pour lui caresser les cheveux, puis ses doigts glissèrent sur sa joue pour terminer leur course jusqu’à sa clavicule qu’il effleura d’un geste presque tendre. Puis ses doigts se refermèrent sur son cou. Enfin, il tenait sa proie…

Le craquement qui suivit fut celui d’une tempe au contact d’un poing. La prise se desserrera, le sourire s’effaça, l’homme s’écroula. Sa chute révéla une silhouette plus imposante encore, celle d’un loup en colère faisant jouer les articulations de ses doigts pour mieux asséner le prochain coup si l’homme à terre avait la mauvaise idée de se relever. Il surplomba le gamin dans un silence de plomb l’espace de quelques secondes, avant de l’empoigner par le T-shirt pour l’écarter des rails et le ramener dans la sécurité relative des ruelles.

« Espèce d’idiot… »

La critique tenait plus d’une réprimande à l’égard d’un imprudent.

« Tu croyais vraiment que ce mec allait te laisser un billet dans la poche après t’avoir laissé pour mort ? »

La voix grave et menaçante ne semblait souffrir aucune discussion. Il allait devoir mettre du plomb dans la cervelle de ce gosse…

« Qu’est-ce que tu comptais faire tout seul et bourré dans ce coin ? »

Engel avait lâché le vêtement mais il empêchait toute retraite au soûlard.
The wolf and the lamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Sam 15 Juil - 9:29


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

J'offris un sourire béat à l'homme qui acceptait la bouteille. J'appréciais le contacte de sa main chaude sur ma joue. J'étais simplement à la recherche de tendresse, chose que j'obtenais que très rarement. Mais j'ouvris de grand yeux quand ses doigts descendirent jusqu'à mon cou pour commencer à le serrer... Pourquoi est-ce qu'il faisait ça? Je relevais la tête comme pour lui simplifier la tache. Je ne comprenais pas, je ne comprenais plus ce monde. Pourquoi est-ce que la violence régnait-t-elle ainsi même entre humain. J'aimais voir des hommes se battre ensemble, il n'en faisait aucun doute, j'y trouvais une excitation certaine. Mais là c'était différent, j'avais voulu indiquer sa route à l'homme et je voulais lui offrir à boire. Rien qui ne méritait de me tuer non? Je fermais doucement les yeux, quand j'entendis un bruit sourd. J'ouvris mes paupière, voyant l'homme devant moi s'écrouler pour laisser place à une silhouette bien plus imposante. Aucun doute pour moi, c'était bien un hybride, aucun humain n'avait de tel oreilles.

Je le sentis m'attraper par le haut et me trainer avec lui, qu'est-ce qu'il allait faire de moi? Je sentais mon estomac se serrer et la peur m'envahir. Il était hors de question que je me laisse faire par lui. Une fois dans une ruelle, il me traita d'idiot... j'avais envie de répliquer, mais mon cerveau ne répondait pas vraiment. Je l'écoutais alors sagement jusqu'à qu'il me lâche. Je me reculais contre le mur, mon dos cognant doucement contre. Je lui répondis sur un ton plus agressif qu'il ne se voulait.

-"Qu'est-ce qu'il y a de mal à vouloir indiquer heu.... le... la route à une homme perdu? Et aussi a partager sa boisson avec lui..."

Je croisais les bras, vexé.

-"Je t'accorde qu'il n'étais pas des plus... des plus heu..."

Je ne trouvais pas les mots et je le cherchais un petit moment tout en marmonnant.

-"Et je ne sais pas du tout ce que je comptais faire... une promenade? "

Je lui posais clairement la question, comme s'il savait  mieux que moi ce que je pensais et ce que je comptais faire. Je crois que j'avais besoin d'une bonne douche d'eau fraiche pour retrouver clairement mes esprits, ou du moins une bonne nuit de sommeil. Je m'approchais de lui d'ailleurs, le pointant du doigt.

-"Et dit moi ce que fais un sale hybride dans le coin, si c'est la bagarre que tu cherches... je suis ton homme! "

Je ne sais pas réellement si j'avais une chance de gagner, mais je haïssais les hybrides plus que tout.



© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Lun 17 Juil - 16:17

« Je ne me battrai pas avec toi. »

La réplique cingla, claque virtuelle qui n’avait que l’air pour se propager. Pas de douleur, hormis celle de l’orgueil blessé. Pas de rougeur, hormis celle de la troublante humiliation.
Tu es trop faible. Il n’en dit rien. Les mots tus flottaient déjà telle une sentence au-dessus de la tête du garçon, condamnation non formulée qui le hantait par le regard des autres. Et le loup semblait ne pas déroger à la règle…

Vraiment ? Etait-il semblable à tous ceux qui se moquent, à tous ceux qui condamnent sans même laisser une chance à l’opprimé ? N’était-il pas plutôt de ceux qui laissent leur chance aux autres, qui essaient de comprendre avant de juger ?
Engel baissa le regard sur le doigt pointé dans sa direction, à quelques centimètres de son torse. Il pourrait très bien attraper la main du jeune pour lui tordre le poignet, le remettre à sa place, mais il ne sentait aucun danger dans ce point. Simplement, il ne le laisserait pas s’approcher plus et le toucher.

Ce gamin avait l’air complètement paumé en plus d’être bourré ; il ne pouvait pas le laisser repartir comme ça, au risque que son corps soit retrouvé, froid, au petit matin. Quant au fait qu’il le prenait réellement pour un hybride, cela n’inquiétait pas le loup. Après tout, c’était l’effet recherché et, la nuit, il était difficile de discerner son masque. Mais visiblement c’était quelque chose qui avait l’air de mettre le petit humain en rogne… Wolf’, lui, se fichait pas mal des différences de races. Pour lui, peu importait qu’un homme ait – ou non – des gênes d’animal ou de végétal.

A son tour, Engel croisa les bras pour répondre à sa précédente question d’un ton beaucoup plus neutre.

« Ce n’est pas moi qui vais te dire ce que tu comptais faire, mais pour ce qui est de l’avenir, je peux t’affirmer que ta promenade est terminée. »

Il se doutait bien que le garçon ne se laisserait pas faire si facilement mais il était hors de question de le laisser seul dans cet état.

« Et le sale hybride, heureusement qu’il était là pour éviter malheur à ton p’tit cul, si tu vois ce que je veux dire. »

Dans le meilleur des scénarios… Cela dit, le Loup ne se gênerait pas pour les lui botter, ses petites fesses, s’il lui posait trop de problèmes. La différence était que lui, il ferait ça pour le remettre dans le droit chemin.
Sans prévenir, il lui attrapa le bras pour l’emmener à sa suite, bien décidé à le ramener à bon port. Pour le moment, il lui laissait croire qu’il était un hybride mais, si le gosse devenait trop belliqueux, il lèverait le doute en ôtant le masque.

« Allez bouge-toi maintenant, t’as de la chance j’ai décidé d’être gentil, dis-moi où tu crèches et je t’y conduis sain et sauf. »

Parce que bon, c’était bien mignon de jouer le bon samaritain mais il n’allait pas le surveiller toute la nuit non plus…
The wolf and the lamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Lun 17 Juil - 17:10


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

Je me figeais à ses paroles, elles étaient si tranchantes, si... autoritaire. Je ne bougeais plus, n'arrivant même plus à lui répondre. C'était bien ma veine de tomber sur un hybride avec un aura aussi imposante. Je reniflais, m'essuyant le nez avec ma manche tout en l'écoutant. Ma promenade était terminée? De quel droit est-ce qu'il décidait pour moi? Je fronçais les sourcils, l'observant la mine légèrement boudeuse. J'essayais de rassembler mes esprits, me disant qu'il n'avait pas vraiment tord. Sans lui, j'aurais passé un sale moment, mais est-ce que ceci avait vraiment de l'importance pour moi? Non... je passais chaque jour des sales moments avec la bande de Gabriel, et je ne pouvais pas la quitter pour le moment. J'avais une dette envers lui. Il m'avait tout de même sauver la vie et prit sous son aile. Je regardais ailleurs, ses paroles plutôt sage me déplaisaient. J'aurais préféré qu'il ne se mêle pas de ça, j'aurais eu une bonne excuse pour rentrer plus tard chez.. enfin chez ce que j'appelle chez moi.

Je le sentis m'attraper le bras, et je ne résistais pas vraiment, hybride ou non, il avait raison. Je n'avais rien de spécial contre les hybrides en réalité, uniquement contre les monstres de l'Underground. Mais quand il me proposa de me reconduire là où je vivais, je commençais à me débattre et je lui attrapais le bras pour le lui mordre violemment et reculer le plus loin possible en espérant arriver à le faire lâcher.

-"Je ne veux pas y retourner! Gabriel va encore m'engueuler parce que j'ai pas fait mon travail! Et puis... je ne veux plus vraiment vivre là-bas..."

Je ne savais pas s'il connaissait Gabriel ou non, plus connu sous le nom de l’Ogre de l'Underground. Un humain impitoyable qu'il valait mieux ne pas défier. Mon erreur avait été de perdre de vue son chéri... Kale, le Chaperon Rouge... Et je savais que Gabriel ne me pardonnerais pas d'avoir été de nouveau semé. Je ne voulais donc pas y retourner, pas tout de suite. Je relevais la tête vers le loup, le regard sérieux.

-"Si tu veux me mettre en sécurité, emmène moi chez toi pour quelques jours... et ne prend pas pour un gamin... j'ai 22 ans tout de même! "

J'avais plus l'allure d'un adolescent qui avait à peine atteint l'âge de raison, mais j'étais plus vieux que ce que les gens pensaient. Ma voix était également tremblante, ce qui prouvait que j'avais tout de même peur de rentrer. Je baissais la tête, désolé pour la morsure, mais je l'avais fait dans un réflexe de... survie?



© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Mar 18 Juil - 17:18

Ce ne fut pas tant la douleur qui lui fit lâcher sa prise dans un juron que la surprise d’avoir subi une attaque de ce genre. Pour un humain qui semblait détester les hybrides, il laissait quand même bien ressortir son côté animal. Bordel, ça piquait pas mal… Avec la force qu’il y avait mise, il ne s’étonnerait pas d’avoir été mordu au sang. Une nouvelle cicatrice au compteur probablement, et pas des plus belles…

Il allait lever la main pour filer une bonne baffe à ce vaurien mais son geste s’arrêta net lorsqu’il l’entendit prononcer un nom. Ce nom. Qu’est-ce qu’il avait à faire là-dedans ? Non… Ce n’était pas possible, il ne pouvait pas s’agir du même. Le sien était… Il… Non, ce n’était pas le même Gabriel. Mais le fait d’entendre son nom avait suffi à l’ébranler sérieusement. Est-ce qu’un jour il réussirait à réagir différemment ? Il l’ignorait… Et pour dire la vérité, il ne savait pas s’il en avait réellement envie. Il avait peur… Peur que la douleur, la colère, la peine ou la rancune s’apaisent. Peur d’oublier. Peur de recommencer…

A cette pensée le Loup recula d’un pas, comme pour fuir la cause de ce trouble. Il entendit néanmoins la suite de la protestation et fini par se ressaisir suffisamment pour rattraper le garçon, par le col cette fois, alors qu’il baissait la tête après avoir affirmé qu’il n’était pas un gamin. Vraiment ?

« Alors arrête de te comporter comme un gosse si tu ne veux pas que je te prenne pour tel. »

Il le lâcha en le repoussant en arrière et passa la main sur son bras droit où il sentait couleur un peu de sang. Il allait devoir trouver de quoi désinfecter ça mais, en attendant, il devait s’occuper de son agresseur.

« Pour quelques jours, hein ? Tu rêves pas un peu là ? Putain j’y crois pas, je te sauve la pea,, tu me mords littéralement, on se connait même pas et tu crois que je vais t’héberger pendant des jours ? »

Il ne put s’empêcher de s’esclaffer devant le culot du gosse – oui, pour lui il restait quand même un gosse. Cependant, le souvenir du ton tremblant de sa voix en lui demandant l’asile suffit à le calmer rapidement. Il n’avait pas franchement envie de se coltiner ce môme mais, d’un autre côté, il ne pouvait pas l’abandonner dans la rue… En plus, avec le raffut qu’ils faisaient, ils allaient forcément attirer d’autres gars peu recommandables et un peu trop curieux. Un profond soupir marqua sa prise de décision.

« Bon écoute, je sais pas qui c’est ton mec mais j’ai la fâcheuse impression qu’il ne t’attend pas cette nuit. ‘Tain, j’te jure que t’es un sacré veinard, y’en a plus d’un qui t’aurait planté là comme un con. »

Mais pas lui. Non. C’était contre sa nature de laisser quelqu’un seul et sans défense, surtout un plus faible que lui… Est-ce qu’il pouvait considérer ça comme une malédiction ? Enfin… De toute manière, il n’avait plus vraiment le choix maintenant, sinon, à quoi bon s’être donné le mal de l’avoir sauvé ?

Le loup fit demi-tour et avança de quelques pas mais, sentant que l’autre ne suivait pas immédiatement, il s’arrêta pour l’appeler d’une voix agacée.

« Alors, tu viens ou quoi ? »

Et il reprit sa route. De tout le trajet, il ne décrocha pas un mot. Il avait l’impression de ramener un chien errant chez lui… Lorsqu’ils arrivèrent, Engel lui ouvrit la porte pour le laisser entrer et referma derrière eux. Il ôta son masque et le posa sur la table de la pièce principale – qui comportait un grand lit, une armoire, une cuisinière, un fauteuil et une table avec des chaises – avant d’aller fouiller dans un tiroir pour en sortir une bougie et de quoi l’allumer. Ce faisant, il reprit la parole d’un ton autoritaire.

« Tu peux rester là, mais uniquement pour cette nuit. Demain à l’aube tu dégages, c’est hors de question que je t’héberge plus longtemps. Et si, par la suite, je te prends à venir roder dans le coin, je te promets que tu n’auras plus envie de recommencer. »

Lorsque la bougie fut allumée, il la posa sur la table pour éclairer faiblement la pièce, juste suffisamment pour que son "invité" ne se prenne pas les pieds partout. Engel se tourna vers lui pour le détailler de pied en cape, haussant un sourcil en distinguant le vert de sa chevelure – entre ça et la morsure, était-il vraiment humain ? – et alla s’asseoir dans le fauteuil, lui laissant le confort précaire des chaises en bois.

« Bon, je crois que maintenant c’est le moment où tu me dis comment tu t’appelles… »
The wolf and the lamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Ven 21 Juil - 15:28


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

Je pris une position défensive et un air apeuré... quand je le vis reculer d'un pas. Hé... qu'est-ce qu'il lui arrive? Je le sentis attraper mon col... il avait été trop rapide pour que je l'esquive. Je souris intérieurement en entendant sa réponse, ceci m'amusais, mais je ne lui offrais qu'un visage désemparé. Comme si j'étais troublé par ses paroles. Je n'en faisais pas trop, juste assez pour que ce soit totalement crédible. Et puis... comme il ne me connaissait pas, il ne pouvait savoir qui j'étais réellement. Quand il me repoussa, je  me rattrapais doucement, retrouvant mon équilibre. Je remis mon vêtement en place tout en l'observant un air innocent peint sur mon visage d'ange. J'avais envie de rire quand il me parla de "mon mec" mais je me retins... écoutant la suite. J'avais donc réussis à ce qu'il m'accepte. J'observais la moindre de ses réactions, l'alcool s'étant un peu estompé et mon esprit étant un peu plus clair à présent.

J'étais vraiment tombé sur quelqu'un d'étrange, et je dois avouer qu'il m'avait bien aidé... mais je n'avais pas trop envie de lui en être si reconnaissant que ça. Quand je l'entendis m'appeler pour que je le suive, je me précipitais à sa suite. Le suivant, essayant d'aller à son rythme. J'avais encore les joues rougies par l'alcool, car même si une partie de ce que je lui avais montré était de la comédie, une bonne partie était bien réelle. J'avais du coup encore du mal à tout suivre et j'avais la bouche pâteuse et je suis persuadé que je ne marchais pas totalement droit. J'entrais donc chez lui quand il m'ouvrit la porte, regardant rapidement ce qu'il possédait et l'agencement de la pièce. Bon il faisait encore assez sombre, donc ce n'était vraiment évident pour mes yeux de voir quelque chose d'intéressant. Quand il alluma la bougie, je le fixais également, un peu surpris de voir que ce n'était qu'un humain et qu'il portait uniquement un masque. Mhh c'est plutôt une bonne tactique. Je le vis s'asseoir et je restais silencieux, debout au milieu de la pièce. Mon regard se posa sur les chaises en bois et je pris donc place tout en l'observant, entend évidement sa question. Je restais quelques instant à jouer avec la bougie. Même si je m'étais tu tout le long du trajet, j'avais des choses à dire... mais une chose à la fois.

-"Amon... je m'appelle Amon... et Gabriel n'est pas mon mec... c'est simplement le bourreau qui régit ma vie... il m'a sauvé la peau et je dois lui rembourser ma dette... je n'ai pas trop le choix... "

Tout ceci était vrai... je le lui expliquais sur un ton plutôt innocent et triste.

-"Et oui, j'ai bien dis quelques jours... "

Je l'observais sérieux, droit dans les yeux.

-"En me sauvant, tu as pris la responsabilité de m'aider, alors vas jusqu'au bout. Juste le temps que je puisse me reposer... Je te promet que je ne prend pas trop de place et dormir par terre me vas très bien... "

Oui, il n'avait aucune obligation à me sauver, mais à présent qu'il l'avait fait, il devait l'assumer non.

-"Vas-tu donc assumer? Ou est-ce que tu es le genre d'homme à te décharger de tes responsabilité? Et je te promet que si tu m'héberge quelques jours, je ne reviendrais pas... car là tu te doutes que si je rentre immédiatement, l'on va me demander où j'étais... et je n'aurais d'autre choix que de répondre... "ici"... Donc tu seras obligé de déménager rapidement si tu ne veux pas que mon groupe te tombe dessus... et ce n'est pas ce que je souhaite non plus. Si je disparais quelques jours, ils auront moins de doute et se dirons que je suis simplement partit faire une petite mission de mon coté. "

Je ne mentais pas... je savais que si je rentrais demain à l'aube je me ferais questionner. Je souris doucement provocateur.

-"Et je crois que... c'est le moment où toi tu te présente et que tu me propose au moins un peu d'eau à boire ?


© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Mar 25 Juil - 16:22

Il l’écoutait en silence, avec attention. Sa patience, loin d’être légendaire, était déjà mise à l’épreuve mais il fit un effort pour ne pas craquer immédiatement. S’il l’avait su à la fois aussi bavard et effronté, il l’aurait peut-être laissé sur le trottoir, finalement. Cela dit, maintenant qu’il l’avait recueilli, il ne le mettrait pas immédiatement à la porte, non, il avait un minimum d’empathie. En réalité, il en avait même trop, c’était pour ça qu’il se retrouvait trop souvent à jouer au sauveur. Toutefois, il avait beau être gentil, il était hors de question que son invité reste chez lui plus d’une nuit et il le mettrait dehors avec un coup de pied au cul si cela devenait nécessaire le lendemain. Et il n’aurait pas intérêt de remettre cette histoire de responsabilité sur le plateau à ce moment. Non mais et puis quoi encore, pourquoi pas proposer l’adoption pendant qu’on y était ?

Avec un ricanement, il cala son bras contre l’accoudoir et soutint sa tempe avec son poing. Visiblement, ce jeune Amon avait terminé son speech, désormais c’était à son tour de remettre les choses au clair, pour la deuxième fois en moins de dix minutes.

« Décidemment, t’as l’air d’avoir du mal à te débrouiller seul, si tu dois des dettes à du monde comme ça… »

De quoi le remettre à sa place, qu’il n’oublie pas que c’était quand même son hôte qui lui avait sauvé la vie ce soir… Et donc, oui, s’il se le demandait, il allait aussi devoir une dette à Engel, pour ça et pour l’abriter le reste de la nuit.

« Y’a un truc que t’as pas l’air de comprendre… Si tu crois que tu peux me faire du chantage, tu te fous le doigt dans l’œil jusqu’au coude mon mignon. T’as pas besoin de te reposer plus que demain matin pour décuver, et moi ça m’apportera rien de te garder chez moi, à part des emmerdes. Et je ne parle pas de tes potes, je parle des conneries que tu pourrais faire. »

Ce disant, Engel se redressa dans le fauteuil pour mieux ancrer son regard d’ambre dans celui du gamin. Son ton devint plus grave, presque menaçant lorsqu’il poursuivit.

« Tu parles de ne pas avoir le choix. C’est bien une excuse pour ceux qui ne savent pas se débrouiller tout seuls ça… Figure-toi qu’on l’a toujours, le choix. Et, je dis ça pour toi, t’as plutôt intérêt à faire le bon. »

A savoir, déguerpir quand il le lui demandera et fermer sa gueule. Il n’apprécierait sans doute pas que son sauveur change d’avis et décide de le faire taire à sa façon… Et c’était ce qui risquait d’arriver si sa patience arrivait à bout.

« De l’eau, y’en a derrière toi, suffit d’ouvrir le robinet, j’imagine que tu sais faire ? »

Seul vestige de modernité qui subsistait dans ce logement de fortune ; à défaut d’électricité, il avait au moins de l’eau. Quant à savoir si elle était réellement potable ; c’était une autre histoire. A force de vivre dans l’Underground, les hommes s’habituaient plus ou moins à prendre des risques pour survivre.

« Et si tu tiens vraiment à savoir qui je suis… Appelle-moi Wolf’. Comme ça, si tu veux leur raconter ton petit périple, je suis certain que tes potes seront ravis d’apprendre que tu étais avec…moi. »

Il conclut son discours par un sourire énigmatique qui laissait croire à la plus folle des réputations. Apparemment, Amon ne le connaissait pas – c’était même un peu étonnant s’il passait du temps dans l’arène, à moins que ce ne fut que pour un soir, une beuverie – mais s’il faisait partie d’une bande, il y avait des chances pour qu’au moins une personne de son groupe ait déjà entendu parler du Loup de l’arène, voire même vu combattre.
The wolf and the lamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Mer 26 Juil - 13:49


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

Je l'entendis ricaner, il ne me prenait pas au sérieux,ce qui m'arrangeait un peu à vrai dire... Même si ma fierté en prenait un coup. Mais en entendant ses paroles je compris qu'il ne faisais pas cela gratuitement. Je fronçais sourcils, tiquant légèrement. Je savais pertinemment qui il était... et jamais je n'aurais espéré pouvoir me faufiler jusque chez lui. Jamais je n'aurais pensé qu'il me viendrait en aide. Je savais une chose par contre, c'est qu'à la loyale, je n'aurais jamais le dessus sur lui. Je ne le détestais pas, j'étais reconnaissant, mais je devais faire mon devoir face à mon groupe, j'étais un voleur, et je comptais bien jouer à l'agneau égaré. Se réfugier chez un loup n'était peut-être pas la meilleure des idées, mais qu'est-ce qui lui certifiait que je rembourserais ma dette? Comment allait-il s'en assurer? Je baissais légèrement le regard réfléchissant à mes prochaines réponses tout en l'écoutant remettre les choses au clair. Je n'aurais pas le dessus sur lui ainsi... je devais me montrer sage. Et puis... à vrai dire, je n'étais pas en état de réfléchir correctement.

Je devais repousser la conversation au lendemain, surtout que des nausées commençaient à me prendre. Je soupirais lourdement pour lui montrer qu'il m'agaçait quelque peu et que mon cerveau n'arrivait pas totalement à suivre.

-"J'ai compris... t'es le grand méchant loup... graou... graou... au secours j'ai peur..."

Je me foutais clairement de sa gueule, je savais qu'il pouvait être dangereux s'il le désirait, mais je préférais faire l'ignorant. Je me levais pour aller ouvrir le robinet et boire un peu. J'en avais bien besoin.

-"Ne me prends pas pour un con s'il te plait et dis moi clairement ce que tu veux. J'ai bien compris que tu ne m'aidais pas gratuitement, alors donne moi directement ton prix que je sache à quoi m'attendre."

Je lui tournais le dos... laissant un peu couler l'eau pour en prendre au creux de mes mains afin de me rafraichir. Je me passais allégrement de l'eau sur le visage et sur la nuque.  

-"Et tu as tout compris... je ne peux pas vraiment me débrouiller seul... et pour mon groupe ce n'était pas une menace, mais une réalité... "

Je me tournais vers lui, l'observant, attendant sa réaction, sa réponse.


© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Jeu 27 Juil - 16:44

Les poings d’Engel se resserrèrent sur le cuir du fauteuil dans un craquement faible mais caractéristique. Ce gosse commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Allez, encore un petit effort de patience, il devait lui laisser une dernière chance… Ce type devait encore être sous les effets de l’alcool, il ne se rendait peut-être pas complètement compte de ce qu’il disait.

Sur le même ton ironique que celui qu’Amon avait employé pour se foutre de lui, Wolfgang murmura alors qu’il se désaltérait.

« Fais gaffe quand même, le grand méchant loup il pourrait avoir un p’tit creux. »

Il profita que son hôte ait le dos tourné pour s’autoriser un signe de lassitude en se passant la main sur le visage, main qui termina son voyage dans sa chevelure de jais afin de remettre un peu d’ordre dedans. Il attendit qu’Amon se retourne pour lui répondre d’une voix lasse.

« Non, visiblement t’as pas compris. Je suis pas comme ton…Gabriel. »

Prononcer ce nom à voix haute restait difficile, même si la personne était différente. Le loup se reprit cependant rapidement et poursuivit pour faire oublier son hésitation.

« Je t’ai pas aidé pour te demander quelque chose en retour, c’est pas ça qui m’intéresse. Par contre, ça a l’air trop te demander d’être simplement reconnaissant. Non, à la place tu préfères me sortir des menaces – enfin si on peut appeler ça comme ça – pour que je te garde chez moi. »

C'était vrai, il ne l'avait pas sorti du pétrin en quête d'une faveur ; il n'avait rien à espérer de ce gosse de toute manière. Et voilà qu'au final il en venait à regretter son acte, simplement parce que ce dit-gosse était un foutu ingrat... Mais à partir du moment où il lui avait dit qu’il pouvait rester pour la nuit, c’était foutu, il ne pouvait plus le foutre à la porte. Parfois, il se demandait quand même pourquoi il se refusait ainsi à revenir sur sa parole…

« Maintenant, soit tu vas gentiment te coucher parce que tu commences sérieusement à me fatiguer, soit tu te tires de là. »

Cette fois, le ton était sans appel, la discussion était close. Engel savait qu’il ne parviendrait pas à dormir avec un étranger chez lui mais ce n’était pas une raison pour débattre toute la nuit sur un sujet stérile. Il attendait avec impatience que le jour se lève pour être enfin débarrassé de l’inopportun. On ne l’y reprendrait plus à se montrer aussi gentil…
The wolf and the lamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Robin Hood
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 04/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Jeu 31 Aoû - 5:34


The wolf and the lamb

Le Loup n'est pas toujours celui que l'on crois

Ma tête restait malgré tout embrouillée et le sol commençait à tanguer sous mes yeux. J'avais vraiment abusé de l'alcool. J'écoutais à peine ce qu'il me disais, comprenant en partie où il voulait en venir. Je devais être sage et calme. Ne pas le menacer... c'était dans ma nature, un réflexe. J'étais à la botte de quelqu'un que je détestais. Je soupirais doucement, rassuré qu'il ne soit pas comme Gaby... et je ne sais pas pourquoi, je préférais soudain lui dire toute la vérité. Certainement parce que mon esprit était embrouillé. Je m'assis face à lui, me frottant le nez et l'observais, le regard vitreux.

-"Écoute, je n'ai rien contre toi... j'ai juste peur de Gabriel... si je ne te dépouille pas je risque de le regretter. Mais comme tu es gentil avec  moi, je n'ai pas envie de te voler. "

Je soupirais doucement, ayant un léger hoquet.

-"Je ne devrais même pas te le dire... je dois te paraitre complètement bipolaire... un coup agressif et un autre coup... pas agressif... enfin je crois. C'est juste que je n'ai pas le choix, si je rentre sans rien, je vais le payer très très cher. Tu comprends ça? "

Je le fixais, sincère pour une fois... je ne lui jouais pas un tour, je ne jouais pas les innocent. J'étais un sale petit enfoiré manipulateur et je l'assumais devant lui. Je pensais bien que ceci allait l'énerver, mais bon, je ne voulais pas dormir dehors et rentrer bredouille. Et puis, pour la première fois depuis longtemps quelqu'un m'avais aidé par gentillesse et non pour abuser de moi.


© ASHLING POUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel) Dim 17 Sep - 11:57

Le gamin avait l’air complètement à l’ouest. L’alcool y était sûrement pour quelque chose, mais il n’y avait pas que ça. Il donnait l’impression de ne pas du tout savoir ce qu’il voulait et son regard vitreux n’aidait en rien. Engel ne savait plus s’il devait rire ou pleurer face aux discours sans queue ni tête de son invité forcé. Une part de lui était amusée qu’Amon crût qu’il puisse le dépouiller, comme il disait, une autre était agacée de son insistance, et au fond de tout ça il était affligé de savoir un gosse comme lui aux mains d’une bande comme celle qu’il décrivait un peu plus tôt. Dans un soupir où pointait l’irritation, il lâcha d’une voix mauvaise :

« T’as pas envie ? Alors le fait pas, c’t’aussi simple. Et c’est pas comme si y’avait des trucs à voler ici, tu peux le voir par toi-même. »

Ce petit manège commençait sérieusement à le fatiguer et il n’avait plus envie de discuter. Le jeune homme avait l’air de se complaire dans sa situation qu’il dépeignait comme misérable et le loup avait de moins en moins envie de l’aider. Il lui laissait une dernière chance, s’il ne la saisissait pas ce serait un adieu avec un coup de pied au cul. Wolfgang savait d’ailleurs pertinemment que c’était ce qu’il devrait faire immédiatement, mais il laissait sa faiblesse prendre le dessus et, même s’il s’en voulait, il avait du mal à y faire face.

« Je t’ai laissé le choix, le lit ou la rue. Et je suis certain que tu réussiras à piquer un truc à un passant en rentrant chez toi, si c’est ça qui te fait peur. J’imagine que tu dois avoir l’habitude, de toute façon… »

Son ton se fit volontairement réprobateur. Il n’avait guère de respect pour ceux qui prenaient à d’autres qui n’avaient rien. Et pour donner du poids à ses paroles, il se releva et se rapprocha de son petit hôte pour le surplomber de toute sa hauteur. S’il ne choisissait pas rapidement, il n’aurait qu’à l’attraper par le col pour le sortir de là.

The wolf and the lamb.



Désolé pour le retard T_T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The wolf and the lamb (PV Engel)

Revenir en haut Aller en bas

The wolf and the lamb (PV Engel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Underground :: Chemin de Fer-