Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg Yaoi (+18)

Partagez|

Quiet like the snow ∇ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caleb Weaver
Fossoyeur des Rues
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 18/09/2017
Emploi : Fossoyeur
MessageSujet: Quiet like the snow ∇ Caleb Lun 18 Sep - 21:47

CALEB WEAVER


[Nom ♥️] Weaver.
[Prénom ♥️] Caleb.
[ÂGE ♥️] 35 ans.

[Statut Social ♥️] Pauvre.
[Profession ♥️] Terreur des rues. Quoi ? Okay, fossoyeur.
[Tendance sexuelle ♥️] Ambi.

[Groupe ♥️] Indépendants.
[Rang ♥️] YOU ARE NEVER ALONE

[Particularité et petit plus ♥️] • Autrefois, tes yeux avaient une belle couleur. Maintenant, ils sont entièrement noirs. Sclère inclus. La raison ? Un tatouage qui aura laissé des séquelles dans ta petite tête.
• D'un simple coup d'oeil, on sait que quelque chose ne va pas bien.
• Tu ne quittes jamais ta pelle. Ou alors c'est elle qui ne veut pas te quitter.
• De toutes les cicatrices présentes sur ton corps, celle sur ta gorge est la plus marquée.

PHYSIQUE

Oh, comme tu es un homme étrange avec ton allure de malade. Il est difficile de ne pas te remarquer malgré ton physique plus que banal, va savoir pourquoi, tu ne peux pas te cacher parmi la foule tranquillement. Tu sors du lot, que tu le veuilles ou non. Tu n'es pas le genre de personne à t'occuper de ta personne, au contraire, tu te contentes tout simplement du minimum pour avoir l'air présentable bien que la question d'être correct en public te passe carrément au-dessus de la tête. Tu te négliges peut-être trop, gâchant tout ton potentiel, mais que veux-tu.

Du haut de ton mètre quatre-vingt cinq et de ses quelques quatre-vint kilos, disons que tu ne te démarques pas de la foule, pour ne pas dire que tu es quasi absent. Tu possèdes quelques muscles et tu n'es pas mince du tout et celui qui dit ça devrait sérieusement songer à s'acheter des lunettes. Pas très athlétique, mais assez fort pour travailler toute la journée sans vraiment fatiguer.

Mais alors, comment fais-tu pour avoir l'air aussi spécial ? Et bien c'est tout simplement car tu ressembles à une créature sortie des contes pour enfants ; un teint blanchâtre, semblable aux morts, au moins personne n'est dépaysé en te rendant visite. Des marques de tatouages ? Certainement, mais pas aux endroits auxquels tout le monde s'attend : tu n'es pas tatoué sur les bras ou le torse, mais tout simplement dans le haut du dos. Un symbole sans grande signification, un signe cabalistique comme diraient certains, une oeuvre pour d'autres. Ce tatouage est fait d'une encre spéciale : de l'encre phosphorescente, c'est-à-dire qu'il n'est presque pas visible à l’œil nu. Si vous voulez voir toute sa beauté, il faut directement l'exposer à la lumière noire. Une large cicatrice encore rouge chair se logeant dans ton cou vient également décorer cette peau pâle.

Ton visage aux traits bien marqués et à la barbe souvent mal rasée n'est pas vraiment rassurant. Bien trop souvent, un sourire malsain décore ta face, ne laissant paraître rien de chaleureux. Sinon, tu possèdes tout ce qu'un humain normal pourrait avoir : deux yeux, un nez assez long au milieu du visage, deux oreilles légèrement décollées et enfin une tignasse aussi noire que les ailes d'un corbeau qui, étrangement, est peut-être un peu plus entretenue que tout le reste. Des cheveux courts et légèrement rasés derrière la tête parfois peignés, parfois négligés, tout dépendra de ton humeur.

Mais le plus important est à venir ; tes yeux. Qu'est-ce qu'ils ont ? C'est ce qui effraie le plus toute personne osant l'approcher. Des petits yeux fatigués, cernés, marqués à tout jamais par l'épuisement et la vieillesse arrivant à petits pas vers toi. Tes yeux autrefois magnifiques pourraient refléter toute ton âme mais malheureusement ils font plus souvent faire des cauchemars qu'autre chose ; tes billes sont entièrement noires, opaques, cachant beaucoup de secrets. C'est ce qui fait penser aux autres que tu sors tout droit des enfers, ce qui est totalement faux bien que les doutes planent là-dessus. En regardant de très près, on peut apercevoir la vraie couleur de ton iris, un vert assombri par l'encre présente dans tes yeux. Un tatouage permanent, une marque qui aurait pu te coûter la vue si la séance ne s'était pas "merveilleusement bien" passée. Mais qui sait, peut-être que tu le deviendras bientôt.

Niveau vestimentaire, tu te montres souvent vêtu de noir, représentant la mort, rassurant un peu moins les quelques personnes te fréquentant. Un imper noir sur une chemise blanche bien trop grande pour toi, un pantalon tout aussi sombre et abîmé et des bottes salies par la terre et l'usure, voilà comment tu apparais devant les autres. Disons que tu n'en as strictement rien à foutre de l'avis des autres. Mais tu aimes au moins une chose : les accessoires. Tu ne te sépareras jamais de tes nombreuses bagues portées à tes grandes mains et tu ne laisseras personne te les prendre.

Parfois, tu t'habilles de manière un peu plus colorée, un manteau brun, un simple pantalon bleu marine ainsi que de plus longues bottes noires toutes aussi usées. Bien sûr, tes bagues se trouvent toujours sur tes doigts.


PSYCHIQUE

Tu n'as plus toute ta tête, ça, c'est sûr. Toute ta vie à fréquenter les morts, à t'occuper des tombes, à vivre dans le silence, c'est peut-être ça qui t'as transformé en ce que tu es aujourd'hui. Un homme presque détestable, presque méchant, tu es même déconnecté de ce monde, toujours la tête en l'air, à observer des entités que toi-même ne peut pas voir. Peut-être que tu crois encore à ces histoires de fantômes, et ça ne semble pas te déranger plus que ça d'être toujours seul, et ce peu importe l'endroit que tu fréquentes.

Tu es du genre à errer sans jamais avoir de but même si ça ne se voit pas au premier regard. Tu as du mal à te fixer un objectif, complètement entre deux mondes, peinant à garder les pieds sur terre. T'es un grand rêveur mais à propos de quoi ? Excellente question. Tu ne parles pas souvent de toi, de toute façon qui voudrait écouter les bêtises d'un fossoyeur, rien ne semble intéressant à tes yeux mais ce n'est pas du tout le cas.

Tu es du genre assez distant mais qui aime espionner, se rapprocher du monde comme tu le peux. Cette sorte de barrière entre toi et le monde, c'est toi-même qui l'a érigée mais tu comptes bien la briser tôt ou tard... Sûrement pour le pire. Tu es également anxieux, t'inquiétant du moindre détail, vivant dans une peur que tu ne peux tpo-même définir. Mais ta carapace fait que tu peux se montrer insensible au moindre intempérie bien qu'à l'intérieur ce soit tout un festival de sentiments te malmenant tout au long de la journée ; la boule au ventre, c'est ton amie depuis de nombreuses années.

Au fond de toi, t'es un grand gamin qui aime jouer avec n'importe quoi. Les hybrides sont d'ailleurs tes jouets favoris... Bien qu'ils aient pris le pouvoir, rien ne t'empêche de jouer avec le feu, et tu auras beau te brûler les doigts une fois, deux fois, trois fois, ça ne t'arrêtera pas pour autant. Et bien souvent, tu n'éprouves que très rarement de la pitié. Non pas que la souffrance ne te peine pas, mais tu n'arrives tout simplement pas à extérioriser une certaine humanité, à croire que tu souhaites ressembler à ce que les gens voient à première vue : un véritable petit con cruel et malhonnête qui n'hésite pas à poignarder dans le dos. Mais que voulez-vous, la survie, ça marche comme ça.

Et, pour couronner le tout, on peut dire que tu es un homme très agité. Tu cherches toujours à faire quelque chose, et ce, même si ça ne te plais pas. Tu as constamment besoin de changement et d'amusement. Un rien peut te perturber, un bruit venant de la forêt, un cri, les autorités qui souhaitent enfin te faire chier, c'est difficile pour toi de rester concentré sur quelque chose plus de cinq minutes. T'es quelqu'un d'assez féroce, qui souhaite toujours avoir le contrôle de tout et qui se montre très dominant dans la plupart des situations qui ont capté ton intérêt.

Au fond, tu aimerais être un peu plus gentil mais tu refuses de croire à un quelconque espoir venant de toi. Te faire confiance n'est pas la meilleure chose à faire mais après c'est aux risques et périls des autres. Tu es très pointilleux, cherchant la petite bête du moindre détail, ayant le sens de la beauté et des choses agréables.

Mais il ne faut pas croire que tu sois un ramassis de tous les défauts du monde, non, même si tu ne l'admets pas, on peut dire que tu es un minimum humain. Étonnant, non ? Tu ris, ce qui est le propre des hommes, alors... Alors ça prouve que tu es normal. Plus ou moins. T'es appliqué dans ton travail, toujours à chercher à t'améliorer, à garder les morts dans leur sommeil paisible. On peut aussi dire que t'es assez protecteur, refusant de laisser le peu de choses auxquels tu tiens partir loin de toi. Et qui dit solitaire dit autonome ; tu sais parfaitement t'adapter... Enfin tu essayes. Tu es assez convainquant dans certaines de tes paroles, sachant sélectionner les mots, bien parler, caresser dans le sens du poil. Tout ça pour quoi ? Pour obtenir ce que tu veux. T'es vraiment un homme capricieux. Un infâme menteur qui, de par ta persévérance, trouvera toujours un moyen pour parvenir à tes fins.

Et si vous le croyez encore récupérable, autant passer votre chemin. Pourri jusqu'à la moelle, même toi tu as complètement abandonné le projet de potentiellement changer, d'améliorer ta santé mentale ; tu es paranoïaque et cette facette ne cesse de gagner du terrain. Chaque jour passant t'enfonce un peu plus dans ce cercle vicieux sans même que tu ne t'en rendes compte. Tu es parfois pris d'hallucinations, n'arrivant pas à distinguer le réel de ton imagination. C'est peut-être ça, ton problème principal ; celui de ne pas réussir à retomber sur terre.

Mais quand tu sais passer outre ce problème, tu es une toute autre personne ; tes "proches" croient encore à un retour en arrière. Tu peux être un véritable séducteur, tu es imaginatif et presque trop poli. Un homme joueur et jovial si l'on enlève ton côté assez malsain et surtout quelqu'un d'original. Il n'y aura certainement pas une autre personne comme toi dans ce monde, ça, c'est sûr.

Concernant tes goûts, disons que tu ne t'exprimes presque pas dessus. Tu aimes te réfugier dans divers univers que tu imagines toi-même, tu aimes dessiner et écrire, tu es  d'ailleurs un excellent peintre même si tu n'assumes pas tes esquisses et tes planches qui finissent souvent en boule au beau milieu du cimetière ou dans une flaque d'eau. Tu aimes tout ce qui est macabre et voue un véritable culte à des choses que personne n'oserait adorer. Tu aimes également les nuits d'hiver bien au chaud (ou presque) et les journées marquées par une pluie qui ne se termine jamais.

Tu adores les créatures de la mer, les chiens et les friandises bien que tu n'en parles jamais.

Mais ce que tu n'aimes pas, c'est de ne pas obtenir ce que tu veux. Tu détestes qu'on se moque de toi même si ça n'a pas l'air de t'affecter de l'extérieur. Tu détestes avoir la tête trop pleine d'idées, et surtout, il ne faut jamais te réveiller sous peine de te voir entrer dans une colère impossible à calmer.

Des peurs... Ah, t'en en as beaucoup. Mais la plus flagrante, c'est celle de te retrouver seul dans un endroit glauque... Attendez, ce n'est pas ce qui lui arrive tous les jours ?


HISTOIRE

Tu dis que ta naissance a été compliquée, mais ce n'est pas vraiment le cas. Tu aurais aimé naître dans l'Underground, ne pas avoir à vivre cette pauvre vie, ne pas être arrivé à un point de non retour, quoique, peut-être que vivre toute ta vie là-bas aurait donné naissance à un Caleb encore pire que celui actuel. Tu n'as pas eu l'amour d'une mère, tu as très vite été arrachée à celle-ci qui ne te portait pas vraiment dans son cœur. En réalité, tu ne te souviens pas avoir connu quelconque amour, si ce n'est avec les esprits enfermés dans ta pauvre tête.

Durant toute ta misérable vie, tu t'es montré docile, ce que tu ne savais pas, c'est que tu allais devoir servir quelqu'un pour on ne sait combien de temps et qu'il pouvait faire de toi ce qu'il voulait. Tu n'as jamais été réceptif à la manipulation – du moins pas dans ton enfance, mais quand on te traitait bien, tu étais toujours prêt à tout pour recevoir une pauvre récompense sans aucune valeur. On t’a appris à lire, à écrire, et surtout à servir. À courber l’échine sous peine de recevoir la punition, à la craindre, à être un parfait serviteur. Et tu n’as jamais bronché, car pour toi, cette vie allait te convenir.

Foutaises.

Ce n’est que bien plus tard que tu réalisas que cette vie n’était peut-être pas la meilleure. Tu as été mis en vente tu ne sais plus quand, mais tu aurais préféré finir tes jours à travailler pour la ville, et ne jamais avoir à rencontrer les hybrides en face à face ; tu as toujours vécu à leurs côtés, certes, mais jamais tu n’en n’avais servi un. Ton tout premier a été un hybride adorable, il ne te forçait jamais à faire ce que tu ne voulais pas, tant que tu t’occupais de l’entretien de son habitation et de servir ses rares invités, il ne venait jamais t’embêter. Parfois, il te racontait sa vie, parfois c’était à toi de la raconter, bien que tu n’aies jamais eu beaucoup de choses à lui dire.

Puis il a eu un problème, beaucoup trop gros pour qu’il puisse t’en parler, et tu as dû retourner en boutique pour être à nouveau vendu. Combien de temps tu as passé là-bas ? Tu n’en sais rien, tu as arrêté de compter les jours bien assez vite, car cette perte t’a un peu fragilisé. Rien de bien méchant en soit, mais aujourd’hui encore tu as ce petit pincement au cœur en repensant à cet hybride. Sûrement un des seuls qui, de par les souvenirs, réussissent à te calmer ne serait-ce qu’un minimum.

Quand tu fus acheté une seconde fois, tu ne t’attendais vraiment pas à tomber sur ce genre de type. Agréable au début, un peu comme ton premier maître, alors tu cherchais toujours à le satisfaire au maximum, tu te parais toujours de ce petit sourire bienveillant, de ce regard pétillant, heureux de le voir rentrer à la maison le soir, heureux de lui faire découvrir diverses recettes qui traînaient dans les bouquins de la cuisine. Mais quelque chose semblait le faire sombrer dans la folie de jour en jour, et tu ne l’as jamais remarqué. Quand tu ouvris les yeux et réalisas qu’il était devenu un peu maboule, il était déjà bien trop tard. Et ce connard souhaitait apparemment que tu le suives dans sa descente aux enfers. Inconsciemment, il t’a tiré avec lui, et tu n’as pas été assez fort pour te débattre et t’en sortir.

Peu à peu, les compliments se changèrent en remarques désagréables, les caresses se transformèrent en coups, et il commença à te crier dessus pour tout et rien, t’accusant de choses que tu n’aurais jamais osé faire, pas même devant celui que tu respectais le plus au monde. Tu as tenu des années comme ça, sans craquer, mais il ne cessait de devenir de plus en plus extrême, se servant de toi comme goûteur de choses peu ragoûtantes, gravant des choses sur ta peau avec tout et n’importe quoi quand il s’ennuyait, avant de t’emmener avec lui dans un salon de tatouage. Il voulait se faire tatouer les yeux, et il voulait surtout voir à quoi ça ressemblait avant de se lancer, te forçant ainsi à te faire injecter de l’encre dans les yeux.

Tu avais beau être obéissant, cette fois-ci, tu pris peur. Quelqu’un d’autre que lui allait s’en prendre à toi, et tu l’avais entendu parler de choses horribles avec le tatoueur comme la cécité, la potentielle douleur malgré le fait que la zone ne soit pas très sensible, les problèmes chroniques et puis il y avait surtout cette peur de l’inconnu. Tu t’es débattu longtemps, griffant, mordant, comme si ta vie en dépendait ; ton maître ne cessait de te hurler dessus mais tu ne l’écoutais plus, et le tatoueur, inquiet, se demandait si c’était vraiment une bonne idée de faire ça sur toi. Mais l’hybride lui avait proposé tellement d’argent que c’était difficile de refuser une telle offre, et un potentiel bon client.

C’est ainsi que tu te retrouvas avec de l’encre dans les yeux. Douleur et colère s’ensuivirent assez vite, mais pas de quoi te permettre de te rebeller : tu aimais trop ton maître pour oser lever le petit doigt sur lui. Plus le temps passait, plus tu sentais que quelque chose n’allait pas chez ton maître : les coups se firent de plus en plus fréquents, et il semblait attendre impatiemment un jour, jour que tu craignais arriver. Son sourire ne cessait de s’élargir, jusqu’au jour où il décida de te briser jusqu’au dernier fragment de ton âme.

Tu passas les pires jours de ta vie à ses côtés, il faisait on ne sait trop quoi, et ta santé mentale ne cessa de s’empirer ; souvent, tu tombais malade, et rien que la peur que tu en meures inquiétait ton maître, faisant ressortir un côté que tu n’as pas vu depuis bien longtemps.

Et puis vint le jour où, satisfait d’avoir détruit une vie, il décida de t’abandonner à ton propre sort.

Tu parvins à fuir jusque dans l’Underground, mais cette vie n’était peut-être pas meilleure qu’avant. Tu n’avais aucuns repères, aucun ami sur qui compter, et tu ne demandas de l’aide de personne. Tu dus te reconstruire tout seul, mais la folie dévorant ton âme t’empêcha de réfléchir comme tout être vivant normal. Tu fus pris de passion pour tout ce qui touchait la mort, et des murmures naquirent dans ta tête alors que tu fréquentais le cimetière – ta nouvelle maison.

Les années passèrent, et cette joie de découvrir le monde des morts commença à s’éteindre. Aujourd’hui, à 35 ans, personne ou presque ne vient te rendre visite. Tu t’ennuies, toi et ta pauvre pelle ont besoin de se défouler.

Au moins, tu n’as plus à dépendre de personne.


♥️VOUS♥️

[Pseudo:] MYFACEISTIRED
[Âge: ] 19, bientôt 20
[Comment vous nous avez trouvé?] =D... Long parcours
[Nom et origine de votre avatar:] The Outsider • Dishonored
[Un petit mot?] Vitas

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 469
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Lun 18 Sep - 22:00

Je suis un long parcoure? D=

=P bienvenue à toi, impatiente de te voir tout nu... heu validé =X

Je suis vraiment content de te voir parmi nous <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raymond Dexter
Chef des White-Sun
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2017
Emploi : Chef des White-Sun
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Mar 19 Sep - 3:51

Bienvenue! :)
Hâte de te voir validé et déambulant dans les rues de Bryule! =X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mao-You Ren
XX - Judgment
avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 02/06/2017
Emploi : Propriétaire d'un bar & Politicien
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Jeu 21 Sep - 18:17

Bienvenue! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Jeu 21 Sep - 23:17

Bienvenue ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Engel W. Amos
The Wolf
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 03/07/2017
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Ven 22 Sep - 16:58

Bienvenuuue !

Vivement que l'histoire soit écrite pour connaître un peu plus ton perso ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Weaver
Fossoyeur des Rues
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 18/09/2017
Emploi : Fossoyeur
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Mer 1 Nov - 13:39

Coucou et merci beaucoup !!

Je tenais à m'excuser pour ce temps interminable à finir ma fiche, j'ai eu un emploi du temps compliqué... Et du coup j'ai bâclé la fin. Mais la voilà terminée ! En espérant qu'elle convienne ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Entraîneur des Blackgun
avatar
Messages : 469
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb Mer 1 Nov - 20:30

Félicitation tu es validé!


OMG tu m'énerves XD c'est quoi cette fiche d'une tel qualité? J'adore trop ta façon d'écrire ^^ je suis impatient de rp avec toi. Et ne t'en fais pas pour le temps que tu as mis, tu la finie c'est le principale!

Tu peux à présent:

Recenser ton avatar
Faire ta demande de Maître ou d'Esclave
Faire une demande de lieux si besoin (habitations, commerces)
Faire une demande de rp
Créer ton journal de bord et demander des liens.
Et recenser ton DC


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quiet like the snow ∇ Caleb

Revenir en haut Aller en bas

Quiet like the snow ∇ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Gestion du personnage :: Présentation :: Présentations Validées :: Indépendant-