Revenir en haut
Aller en bas


Forum rpg H/Y/Y (+18)

Partagez|

Ma souffrance, envier ceux qui en ont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Assia Fánróng
Un Parfum empoisonné
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 25/10/2017
Emploi : Se plaindre...Parfumeur
MessageSujet: Ma souffrance, envier ceux qui en ont Mer 25 Oct - 16:32

Assia Fánróng


[Nom ♥️]Fánróng
[Prénom ♥️]Assia
[ÂGE ♥️] 21 ans
[Statut Social ♥️]Riche
[Profession ♥️] Chômeur professionnel Parfumeur & Politicien
[Tendance sexuelle ♥️] Ambivalent, bien qu'aimant tout particulièrement se soumettre

[Groupe ♥️]Hybride noble
[Rang ♥️]Un Parfum empoisonné
[Race ♥️] Paon

[Particularité et petit plus ♥️] Contrairement aux autres paons mâles Les plumes d'Assia sont blanches aux motifs rouge, on pense donc qu'il est albinos. Il possède un tatouage couleur sang à l'intérieur de la cuisse gauche, représentant une paire d'ailes

PHYSIQUE

Un râle, un soupir. Tels sont les réactions d'Assia lorsque celui-ci se pavane devant un miroir. Il soupir de mécontentement. Il soupire de satisfaction. Assia, il s'aime, se méprise et se préoccupe de l'apparence qu'il arbore. Comme tout paons, il ne passe pas inaperçu et attire très souvent l'attention là où se déplace, cependant, la blancheur de ses longues plumes est aussi ce qui attire l’œil, il en est conscient. Il le sait, que les gens se demandent s'il est atteint d'albinisme. Certains aiment, d'autres utilisent cette différence pour leurs mesquineries, plus souvent dans sa famille. Mais Assia, il l'aime cet "albinisme" puisqu'il se démarque de ses pairs et prend soin de chacune de ses plumes aux motifs rouges et de ses cheveux blancs, comme Neige ruisselant dans son dos. Des plumes trônes sur le sommet de son crâne. S'il lui arrive de les couper sans scrupules pour passer plus ou moins inaperçues, celles-ci repoussent très rapidement, plus belles que jamais. Une fierté pour lui. En plus de cela, le jeune homme s'avère être grand de taille. Un corps à la peau pâle, élancé et pourtant athlétique qu'il entretient régulièrement pour ne pas ressembler à un gringalet de bas âge. Son allure tantôt nonchalante, tantôt majestueuse ne fait qu'empirer la situation le poussant à être l'un des centres d'attentions préférés de ses compères.

Quand il en vient à s'occuper de son visage ovale, Assia y découvre son regard en amande, possédant deux billes rouges comparables au sang et très souvent mis en valeur de par une matière poudreuse et rouge écarlate entourant ses yeux, aux airs joueurs. Un nez court et pointant vers le ciel ainsi qu'une bouche fine et rosée, Assia ressemble quelquefois à une poupée en porcelaine, quoique d'une beauté froide, mais sait toutefois se montrer un peu masculine... Une fois chez lui et à l'abri de tout regard. Bien que l'étant moins quand constate que l'on partage son lit. Enfin, lorsqu'il est question d'altercation importantes, inutile de se demander pourquoi celui-ci oublie toutes formes de délicatesses et de douceurs comparable à celle d'une femme.


Assia aime porter de longues tuniques blanches et motif assorti à ceux de son plumage, des tuniques de soie en général, sans doute la matière qui l'irrite le moins. Doux comme sa peau dirait-il. Mais il serait idiot de mentionner que s'il le pouvait... Hé bien, il ne porterait qu'un voile sur lui, la pudeur ne le connaissant que très peu.


Quand sa tunique traîne au sol, elle ne peut cacher sa queue, jolie comme les plumes trônant sur sa tête et très grande. Ce qui est difficile pour lui de cacher son espèce. Ce qu'il ne supporte pas lorsqu'il tente de faire quelques petites farces.


PSYCHIQUE

Il juge du regard, là, avec ses compères, les fruits de l'union de deux êtres répugnants que sont les humains, il rigole derrière son éventail et les narguent d'un petit air hautain et provocateur. Pourtant, il ne leur envoie pas ses déchets et s'interpose avec douceur lorsqu'un hybride venait à s'en prendre physiquement "à cette sous-espèce" comme il le penserait, se montrant manipulateur et charmeur afin d'arriver à ce qui souhaite de la part de son camarade. Un acte de charité ? Non, de simple désir. Ni lui ni personne ne sait pourquoi il défend avec tant de ferveur le minois des petits humains, au prix de ressentir une sensation désagréable à la main, une fois qu'il aurait giflé qui contesterait ses choix et se serait dressé devant lui afin de frapper ces "esclaves d'humains". Assia ne voit aucune contrainte à ne pas se comprendre, mais y voit de l'ennui à tenter de se découvrir plus rapidement qu'il ne le faut. Râlant quand l'on demande à ce jeune Paon de réfléchir à ce qu'il est vraiment, il tentera sans scrupules de détourner l'attention sur autre chose, et se montrera agressif si l'on venait à ramener à nouveau cela sur le tapis. Apte à ignorer durant une durée indéterminée quelqu'un aussi bien proche que simple connaissance, Assia n'aura aucune difficulté à passer devant un camarade sans lui adresser un regard où se comporter avec lui tel un inconnu tant il bouderait, sans pour autant ressembler à un enfant, de par son sérieux. Assia ne rit pas lorsqu'il en vient à faire cela et se montre très irritable, faisant tout d'un coup, preuve d'une froideur que beaucoup lui pensent inconnue et pourtant qui est si fréquente.

Si l'on oubliait sa tendance à jouer de ses camarades et de les taquiner de façon cruelle ou non, la seule chose que l'on verrait chez ce Paon est la dureté à l'état pur. Rancunier en plus d'être autoritaire, il ne supporte pas que l'on lui tienne tête lorsqu'il sait qu'il a parfaitement raison et montrera n'avoir aucun mal à se faire entendre, peu importe de la façon que cela se fera, il se fera entendre.
Si Assia fait preuve d'une grande douceur et de délicatesse, il lui arrive très régulièrement de remonter ses manches avant de s'engager dans un combat où tous coups sont permis, notamment avec les membres de sa famille, dont il ne supporte pas la manière de lui manquer de respect. Raison pour laquelle son père tente de le canaliser. En vain, Assia reste une éternelle douce brute qui n'a pas peur dans ses cas-là de salir ses beaux vêtements -Quoiqu'il va tout de même  se plaindre après-

quand arrive le moment où celui-ci arrête de faire la tête, il est drôle de constater que le jeune homme fait comme si de rien n'étaient, revenant comme une fleur et débarquant chez ses proches sans demander leurs avis ou occupant sans aucun souci le lit de ses compagnons de lit. Enfin, comme tout être "saint-d'esprit", Assia sait aimer et se montrer complètement différente, allant jusqu'à étreindre ses gens si importants jusqu'à les étouffer. Assia n'est pas sans cœur et il le sait parfaitement bien mais il s'efforce plus ou moins à ne laisser quasiment personne y accéder. Restant toutefois sociable, surtout quand il est question de moquerie ou de fête jusqu'au petit matin, on trouvera toujours ce jeune homme vêtu de ses plus belles tenues quoique parfois très légères -Mais il se fiche complètement de vos avis le petit gars-

Assia est jeune Paon complètement paresseux où qu'il soit, excepté lorsqu'il se met à créer à nouveau parfum où il se montre assez perfectionniste, joueur et taquin qui cache toutefois très bien cette partie sévère et sans pitié qui se fiche d'avoir à faire ou non à ses proches. Un être faisant preuve d'autant de douceur que d'agressivité, qui sait aimer mais bien plus dénigrer et frapper. Un être quasiment impudique, et pourtant faisant preuve d'une grande pudeur lorsqu'il est question de ses sentiments.


HISTOIRE

Assia fixe de l'avocat prostré juste devant ses yeux, il examine ce fruit qui lui permettrait sans doute de réer un nouveau parfum digne de ce nom. Un parfum que tous les nobles mettraient et dont il se vanterait comme à son habitude. Il finit par le faire rouler de sa main, agacé e ne pas trouver à quelle plante il pourrait l’associer et grince des dents quand son père entre dans son repaire qu’il voulait secret et redoute les reproches que celui-ci va lui lancer, il est prêt à attaquer et l’envoyer valser. Assia aime ses pères, il aime la façon dont ceux-ci le gâtent et lui accorde l’attention dont il a besoin depuis sa naissance, non sans se préoccuper de leurs commerces. Il le savait qu’il était le plus gâté, de toute sa fratrie, on le jalousait pour cela et il en était fier. Fier et pourtant très en colère contre ses grands frères tentant chaque jour de lui faire un peu plus mal, utilisant sa différence le rendant unique face aux autres paons. La couleur blanche comparable à la neige, de ses plumes et ses dessins rouges. Sûrement la seule chose qui lui déplaisait. Cette absence de couleur qui attisait les rires de sa fratrie. Se regarder dans le miroir était un supplice pour ce jeune homme, autrefois petit garçon.

«Ton plumage est de loin le plus beau que je n’ai croisé »

Ses simples mots de la part de l’un de ses pères, remplirent le cœur d’Assia d’une fierté qui n’avait encore jamais acquis et qui ne partirait jamais. Désormais adolescent, il le savait, il était beau et s’il attirait les regards c’est parce que sa différence était fabuleuse. Il s’en vantait et se fichait à présent des mesquineries de ses frères à qui il répondait d’une voix douce, accompagnée d’un sourire.

« Vous êtes beaux, certes mais moi, je suis magnifiquement parfait »

La jalousie de ses frères se développait comme il le souhaitait, elle se développait tout comme l’assurance Assia, tandis que lui grandissait dans la joie et les plaisirs de la vie.
Il ne lui restait plus qu’une année à attendre avant de devenir l’adulte qui se devait d’être responsable, lorsqu’il eut son tout premier esclave. Un esclave qu’il nomma « ennui » de par sa tendance à lui obéir au doigt et à l’œil, mais surtout parce que cet humain plus âgé que lui, lui ressemblait alors qu’il n’était que le petit garçon ne s’aimant pas. Assia ne voulait qu’une chose, qu’il vienne à se rebeller et devienne incontrôlable, c’est pourquoi il commençait à l’humilier de son plein gré et à jouer avec chaque sentiment qu’il qualifiait d’intense. Un soir, l’une des nourrices de son plus jeune frère le retrouvait attaché à son propre lit, à moitié dénudé et des traces de griffures sur le dos, mais ce qui fut surtout surprenant c’est le sourire qu’arborait Assia. Il avait réussi, son esclave venait de se rebeller et était parvenu à s’enfuir par la fenêtre complètement brisée. Ne laissant derrière lui qu’un Assia complètement joyeux, une nourrice affolée et un bouquet de fleurs qui marquait le début d’une longue passion pour le parfum, de par l’odeur qu’elle dégageait. C’était décidé, il deviendrait parfumeur et ouvrirait sa propre boutique, mais ne la transformerait pas en industrie. Il se fichait bien des moqueries de ses frères, il était satisfait et fier d’être parvenu à son but.


Finalement, il a réussi à la faire, cette petite boutique où il crée ses parfums, son petit coin de rêve. Ce paradis qu’il quitte contre son gré pour faire de la politique en tant que politicien, rendant fier ses parents et se faisant sermonner pour être du côté de M. Reed. Pourquoi, il ne sait pas vraiment. Agression par des humains, il en a subi et se fiche pourtant de cela. Cela l’amuse. Être admiré par son plus jeune frère le fais rire. Il aime sa vie, la rébellion des humains, ses parfums. Il se rend compte qu’il doit cela à ses parents.
Il fait un effort et lance un regard des plus contrôlés à son père qui le fixe, tout en jouant toujours avec son avocat. Il va lui laisser une chance.
-Vas-y, je t’écoute.


♥️VOUS♥️

[Pseudo:] GogotiK
[Âge: ] 19 ans
[Comment vous nous avez trouvé?] Longue histoire et ça remonte à  très longtemps ♫
[Nom et origine de votre avatar:]Lord Shen - Kung-fu Panda
[Un petit mot?]  drink3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Bras droit et entraîneur des Blackguns
avatar
Messages : 494
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Ma souffrance, envier ceux qui en ont Mer 25 Oct - 16:50

Chouuuuuuuuuuuuuuu! Trop content de te revoir parmi nous =3 finit rapidement ta fiche que je puisse te harceler pour rp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assia Fánróng
Un Parfum empoisonné
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 25/10/2017
Emploi : Se plaindre...Parfumeur
MessageSujet: Re: Ma souffrance, envier ceux qui en ont Jeu 26 Oct - 11:06

Choupiiiiiiiie !
J'ai fini de j'ai hâte de pouvoir rp avec toi, harcèle moi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonardo Danteli
La Dame à l’hermine
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 17/05/2017
Emploi : Peintre
MessageSujet: Re: Ma souffrance, envier ceux qui en ont Jeu 26 Oct - 19:44

Bienvenue ♥️ Oooooooooh, il est très beau ce paon ♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Hebimort
Bras droit et entraîneur des Blackguns
avatar
Messages : 494
Date d'inscription : 03/02/2017
Emploi : Entraîneur des Blackgun
MessageSujet: Re: Ma souffrance, envier ceux qui en ont Jeu 26 Oct - 23:20


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ma souffrance, envier ceux qui en ont

Revenir en haut Aller en bas

Ma souffrance, envier ceux qui en ont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Bryule :: Gestion du personnage :: Présentation :: Présentations Validées :: Hybrides Nobles-